Entreprises

Rhum HSE : broyer les codes

Rhum HSE : broyer les codes

Depuis dix ans, les rhums HSE cultivent leur différence, broient les codes tout en revendiquant leur origine AOC et leur terroir du centre de la Martinique.

Depuis dix ans, les rhums HSE cultivent leur différence, broient les codes tout en revendiquant leur origine AOC et leur terroir du centre de la Martinique. Le spiritourisme est la suite logique de cette stratégie, confortant ainsi les choix historiques. En 2017, après la modernisation des chais, les portant à neuf, soit 200 000 litres de rhum en vieillissement, et celle de la mise en bouteille, l’accent a été mis sur le jardin. La distillerie a travaillé le sens de la visite, son aspect paysager en plantant de nombreuses espèces, en le mettant en valeur avec une cascade, des œuvres monumentales, et dans sa scénographie. Et ça marche : le site reçoit environ 80 000 visiteurs par an pour des visites gratuites, soit une progression de 25 % en quatre ans. Ils restent en moyenne une heure et demie sur le site. En saison, HSE organise des visites guidées par le personnel deux jours par semaine et des ateliers thématiques de transmission de savoir-faire et de culture autour du rhum. Depuis deux ans, le site est ouvert tous les jours. L’entreprise développe en outre des cuvées spéciales qui ne sont vendues que dans sa boutique, tels le Rhum parcellaire blanc en magnums ou la Cuvée à la française concoctée avec le chef Ducasse vendue en bouteilles numérotées. Et ça paye : d’année en année, les volumes progressent ; depuis deux ans, la boutique de l’habitation est devenue le premier point de vente de la marque, le résultat de l’exploitation s’est amélioré. Le site emploie 35 personnes, produit 1,3 million de cols par an, dont 40 % sont vendus à l’export.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :