Transport

Grand port maritime de Guyane en 2020

Grand port maritime de Guyane en 2020

Le trafic de conteneurs vides sauve l’activité du port.

En 2020, le Grand port maritime (GPM) de Guyane a vu son activité globale progresser de 2,37 %. Derrière ce bon chiffre se cache plusieurs réalités. Par exemple, le trafic de marchandises diverses, incluant le trafic conteneurisé, le fret pour les armées, pour le spatial… a progressé de 2,42 %. En ôtant les containers vides, le trafic a baissé de 1,06%. En revanche, le vrac liquide, c’est-à-dire l’importation d’hydrocarbures et de méthanol, a chuté de 2,30 %, notamment à cause de la baisse des importations par EDF. Autre secteur qui a lourdement diminué en 2020 : le fret roulier, conséquence directe du Covid-19 ayant entraîné le ralentissement marqué des expéditions par les producteurs de voitures. Deux escales ont été annulées. Les concessionnaires guyanais ayant surstocké, ce trafic ne devrait pas redémarrer avant deux ans. C’est le vrac solide, particulièrement l’importation de clinker et de gypse, qui a progressé sensiblement, de 24,20 %, signe du dynamisme du BTP dans ce territoire.

En 2020, le nombre d’escales de navires a progressé de 3,42 %, soit 242 touchés durant ces douze mois contre 232 en 2019. Cette augmentation a été portée par le trafic des conteneurs vides : il progresse de 16,49% en 2020, soit 28 800 boîtes.  Parmi le nombre de conteneurs pleins, ceux importés ont été les plus nombreux : 31 691, en progression de 0,6 %. Les exportations, elles, chutent lourdement : 2989 en 2020 contre 3552 en 2019. De manière globale, le trafic de conteneurs a progressé de 6,20 %.

Du côté de la croisière, dès la mi-mars, les arrêtés préfectoraux ont interdit les escales, les mouillages et les débarquements de passagers à Dégrad des Cannes et aux îles du Salut. Durant l’année 2020, le trafic n’a donc pas été significatif.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :