Économie

Plan de relance : l’Ademe a 50M€ à dépenser pour le tourisme durable

Plan de relance : l’Ademe a 50M€ à dépenser pour le tourisme durable

Dans le cadre du plan de relance, l’Agence de la transition écologique (Ademe) gère plusieurs enveloppes budgétaires et notamment une de 50 M€ consacrée au tourisme durable.

Dans le cadre du plan de relance, l’Agence de la transition écologique (Ademe) gère plusieurs enveloppes budgétaires et notamment une de 50 M€ consacrée au tourisme durable. Ce nouveau fonds s’articule autour de trois volets : la restauration via l’opération « 1000 restaurants », les hébergements touristiques et le développement d’une offre slow tourisme. Ce fonds veut un fléchage territorial très marqué, vers les restaurants et hôtels. Les restaurants et les hébergements touristiques seront accompagnés par des partenaires de l’Ademe à partir de mars 2021 pour réaliser un diagnostic environnemental et concevoir un plan d’actions. La mise en œuvre des actions sera soutenue financièrement par le fonds pour une approche transversale de la transition écologique (énergie, déchets, eau, adaptation au changement climatique…). Un premier appel à manifestation d’intérêts (AMI) baptisé « Partenariats territoriaux du programme d’action Fonds Tourisme durable » s’est clôturé le 15 janvier dernier. Aucun dossier venant des Antilles-Guyane n’a visiblement pas été déposé. Un second sur le Développement d’une offre slow tourisme fera l’objet d’un appel à projet national lancé en mars 2021. Ce programme expérimental bénéficiera d’un budget spécifique de 2 M€.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :