On en parle

Élevage en Martinique : La Codem et le groupe Bernard Hayot jouent la proximité

Élevage en Martinique : La Codem et le groupe Bernard Hayot jouent la proximité

La Coopérative des éleveurs bovins de la Martinique (Codem) vient de signer une charte nommée Envi Péyi, avec les hypermarchés du groupe Bernard Hayot.

La Coopérative des éleveurs bovins de la Martinique (Codem) vient de signer une charte nommée Envi Péyi, avec les hypermarchés du groupe Bernard Hayot. Il s’agit du Carrefour Dillon, de celui de Génipa, de Cluny et de l’Euromarché du Robert. Dans cette charte, les partenaires s’engagent à identifier et à valoriser le bœuf péyi élevé et produit en Martinique. Ainsi, la Codem désignera, pour chaque magasin, un producteur représentatif qui en sera le “parrain éleveur”. Les parrains organiseront des visites de leur élevage pour l’équipe boucherie des magasins. Ces visites seront l’occasion de faire découvrir le métier d’éleveur.

Les parrains viendront en outre dans les magasins pour réaliser une photo avec les chefs bouchers. Ces photos symboliseront le partenariat entre la production locale et les magasins signataires. Elles seront apposées sous forme d’affichettes aux rayons libre-service pour relayer le parrainage auprès des clients. Par ailleurs, des animations seront organisées deux samedis par an dans les magasins. Enfin, pour les chefs bouchers, deux rencontres annuelles seront organisées pour consolider les liens.

De son côté, la Codem s’engage à assurer la fourniture de stickers Bœuf péyi (ou viande locale) aux magasins et à mettre en place une PLV dédiée pour chaque magasin (habillage du rayon, mise en avant du produit…) et à s’assurer de la bonne mise en place des produits dans les rayons.

La Codem s’engage également à honorer les commandes des magasins de manière prioritaire et les magasins à passer commande trois semaines à l’avance. La coopérative suivra de manière régulière le niveau de satisfaction des clients par la mobilisation du commercial maison. Ce dernier devra visiter chaque magasin au moins deux fois dans la semaine et être en contact permanent avec les chefs de file et/ou les responsables bouchers des magasins.

Les bovins devront obligatoirement être issus d’éleveurs adhérents de la Codem ou de tiers non adhérents rigoureusement choisis par la coopérative. Les éleveurs producteurs doivent respecter les normes en matière d’identification, de traçabilité, de bien-être animal, et s’assurer que les animaux possèdent les deux boucles réglementaires et le passeport adéquat.

La charte précise également les conditions d’abattage, le choix des carcasses ainsi que la maturation de la viande, son étiquetage et les conditions de livraison. Les signataires s’engagent à faire un point chaque mois en ce qui concerne leur chiffre d’affaires, les volumes commandés et les animations.

Contre toute attente, cette opération n’a pas été accompagnée par l’Amiv, l’interprofession viande de la Martinique.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :