Environnement

Collecte séparée des emballages

Collecte séparée des emballages

La loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec) prévoit la généralisation en 2025 de la collecte séparée des emballages issus de la consommation hors domicile (CHD) dans l’espace public et le renforcement des obligations de tri des déchets dans les établissements recevant du public.

La loi anti-gaspillage et économie circulaire (Agec) prévoit la généralisation en 2025 de la collecte séparée des emballages issus de la consommation hors domicile (CHD) dans l’espace public et le renforcement des obligations de tri des déchets dans les établissements recevant du public. La future REP emballages professionnels démarrera en 2023 avec les emballages de la restauration, les autres emballages ne seront pris en charge qu’en 2025. Pour quantifier le gisement en 2018, l’Ademe et Citeo ont pris en compte six types de CHD : la restauration à table (cafés, bars, restaurants…) ; la restauration rapide (boulangeries, cafétérias, fast-foods, vente à emporter…) ; la restauration collective (scolaire, d’entreprise, en établissement de santé…) ; le libre-service (distributeurs, supermarchés et épiceries, stations-service…) ; les établissements de nuit (discothèques, pubs…) ; et les loisirs (cinémas, parcs de sport ou de loisir, salles de sport…). Globalement, la CHD génère quelque 720 000 tonnes de déchets, soit près de 37 milliards d’emballages. Cette masse représente 10,7 kg par Français ou 71,9 g par visite. La crise sanitaire augmente le gisement. Ces emballages peuvent être classés par origine et selon qu’ils soient inclus ou pas, dans le périmètre de la REP emballages ménagers. En l’occurrence, 55 % des tonnages proviennent de trois secteurs hors REP : la restauration à table (32 % des tonnages), la restauration collective (20 %) et le secteur de la nuit (3 %). Les trois secteurs couverts par la REP sont la restauration rapide (31 % du gisement total), le libre-service (13 %) et les loisirs (1 %). La répartition par matériaux est dominée par le verre en termes de poids. Le verre représente 46,5 % des tonnages, le papier-carton 27,6 % et le plastique 19,6 %. Exprimé en nombre d’unité, le papier-carton (47 %) et le plastique (39,5 %) dominent. L’étude donne aussi le détail par boisson, par consommation alimentaire et par attribut (les attributs sont les éléments qui accompagnent une consommation principale : sacs, couverts, dosettes de sauce, sachets de sucre, etc.).

Partager cet article :

Suggestion d'articles :