Économie

Câbles transatlantiques : Orange renforce ses capacités

Câbles transatlantiques :  Orange renforce ses capacités

Orange vient de renforcer ses capacités de câbles sous-marins entre la France et les États-Unis.

Orange vient de renforcer ses capacités de câbles sous-marins entre la France et les États-Unis. Tout d’abord, le câble Dunant reliant Virginia Beach, aux États-Unis, à Saint-Hilaire de Riez, en Vendée, est entré en exploitation. Ce câble comporte douze paires de fibres optiques. Il offre une vitesse de transfert de 30 térabits/seconde. Il a été financé par Google. Orange a réalisé l’atterrissement du câble et les travaux se sont achevés en mars 2020. Sur ce câble, Orange dispose de deux paires de fibres optiques permettant des performances trois fois supérieures à ses installations précédentes. Orange vient en outre de signer un partenariat pour le câble appelé Amitié, porté par un consortium réunissant Facebook, Microsoft, Aqua Comms et Vodafone. Il va relier le Massachusetts, sur la côte est des États-Unis, au Porge, commune située près de Bordeaux, et Bude, au Royaume-Uni. Il sera mis en service début 2022. Amitié mesure 6600 km de long. C’est un câble de 16 paires de fibres de 23 térabits/seconde. Orange a également réalisé l’atterrissement de ce mégacâble en France et y disposera de deux paires de fibres. Cette infrastructure permettra l’implantation de nouveaux datacenters dans la région bordelaise et Orange projette de mettre en place les liaisons terrestres à partir de ces deux câbles vers la station d’atterrissement de Bordeaux puis vers Paris et Lyon. Ces deux câbles auront une capacité supérieure à celle de tous les systèmes en service aujourd’hui sur le transatlantique. À leur mise en activité, Orange disposera d’une capacité de 100 térabits/seconde, soit l’équivalent du téléchargement simultané de 15 millions de films en HD.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :