À la une

Le 2 janvier 2018, le RSI devient Sécurité Sociale – Indépendants

Le 2 janvier 2018, le RSI devient Sécurité Sociale – Indépendants

Une période de transition de deux ans s’ouvre, qui doit être en principe indolore pour tous.

Sa mort était voulue et annoncée depuis l‘élection du Président de la République : le Régime Social des Indépendants (RSI) entre totalement dans le giron de la Sécurité sociale. Cette fusion-absorption ne change rien en termes de modalité de calcul de cotisations, ni dans leur obligation de paiement et ni dans le versement des prestations.

Cette transformation concerne également le RSI des Antilles-Guyane. Après une année 2017 a tenter d’améliorer ses services, la délégation régionale avait débuté sa fusion avec la Sécurité sociale en ayant des équipes communes et des locaux communs. Il restait à mettre en lien les systèmes informatiques après la catastrophe industrielle qu’a constitué la création du RSI.

Concrètement, les assurés au RSI n’auront aucune démarche à faire et les canaux habituels de communication (points d’accueil, numéros de téléphone…) ne changent pas.

Si le site internet se transforme et devient désormais accessible à l’adresse www.secu-independants.fr, les assurés déjà inscrits conservent naturellement leur compte personnalisé.

La loi de financement de la Sécurité sociale 2018 prévoit en effet la suppression du RSI et le transfert de la protection sociale des travailleurs indépendants au régime général au 1er janvier 2018. Ce transfert concerne 6,5 millions de bénéficiaires dont 2,8 millions de chefs d’entreprises actifs et 2 millions de retraités commerçants, artisans, professions libérales et micro-entrepreneurs et leur famille. Aux Antilles-Guyane au 31 décembre 2016, ce sont précisément 51 798 chefs d’entreprises, 5 222 retraités commerçants, artisans, professions libérales et micro-entrepreneurs et leur famille (voir tableau ci-dessous).

 

Les activités aujourd’hui gérées par le RSI seront prises en charge par le régime général, au sein de l’Assurance maladie, de l’Assurance retraite et du réseau des Urssaf, tout en conservant un guichet unique pour les travailleurs indépendants. Cette réforme s’échelonnera sur deux ans.

Ainsi, dès le 1er janvier 2018, le pilotage du recouvrement des cotisations des travailleurs indépendants sera unique par le réseau des Urssaf/Caisse générale de sécurité sociale.

Dès 2019, l’assurance maladie unique metra fin aux démarches administratives en cas de changement de statut professionnel.

À partir de 2020, les travailleurs  indépendants auront un seul interlocuteur pour la retraite.

 

Lire aussi : RSI : Emmanuel Macron préconise une réforme totale 

Partager cet article :

Suggestion d'articles :