Médiation

Stress au travail, burn-out : tout faire pour le prévenir !

La récente semaine mondiale de la sécurité et de la santé au travail vient de remettre un coup de projecteur sur la question du stress dans le milieu professionnel. Gros plan sur le burn-out.

La récente semaine mondiale de la sécurité et de la santé au travail vient de remettre un coup de projecteur sur la question du stress dans le milieu professionnel. Gros plan sur le burn-out.

 

1/ Le constat

Depuis plus de quinze ans, on en parle, mais les choses bougent peu : le décalage est grand entre la connaissance du stress et le niveau des actions prises, notamment dans les entreprises. Le degré de stress au travail augmente donc ainsi que ses conséquences.

Les facteurs de stress dans l’entreprise sont nombreux : charge de travail, manque de reconnaissance, transformation du monde du travail accompagné d’une perte de contrôle, l’absence d’autonomie, la confusion complète entre vie professionnelle et vie privée ainsi que le changement perpétuel auquel il faut s’adapter. Tous ces facteurs s’additionnent et donnent des cocktails dangereux.

 

2/ Comment repérer les facteurs ?

Les symptômes du burn-out sont nombreux et se manifestent de trois manières : les symptômes physiologiques (troubles du sommeil, fatigue chronique, insomnies, douleurs diffuses chroniques), les symptômes psychologiques et affectifs (hypersensibilité, dépression, manque de concentration, image négative de soi, etc.), enfin les symptômes comportementaux (baisse marquée de la productivité, augmentation de l’abus de substances toxiques comme alcool ou drogue, irritabilité, agressivité, impulsivité, repli sur soi).

 

3/ Comment agir ?

Certaines actions relèvent du monde du travail, des entreprises, d’autres de l’individu. Les entreprises doivent veiller à l’environnement et au management. Les managers doivent être formés à l’humain. Individuellement, il est question de se prémunir à travers par exemple des techniques de relaxation, un sommeil de qualité, prendre soin de soi sur le plan psychologique, en ne surinvestissant pas le travail.

Les conséquences du burn-out doivent être en tête pour tout faire pour l’éviter. Ainsi, le traitement du burn-out est lourd, complexe et associe systématiquement : un éloignement du travail, souvent pendant une longue période, avec ultérieurement de grandes difficultés de réinsertion professionnelle ; un traitement médicamenteux sous forme d’antidépresseurs, suivi bien au-delà de la disparition des symptômes, avec parfois une hospitalisation nécessaire ; une psychothérapie de reconstruction émotionnelle et de l’estime de soi, essentiellement de type cognitivo-comportemental. Le burn-out est donc une pathologie sévère : dans les entreprises, tous les efforts doivent donc être dirigés vers sa prévention. nn

 

A RETENIR :

> Le stress est de plus en plus connu, mais le niveau des actions prises dans les entreprises est encore en décalage.

> Les symptômes sont nombreux et se conjuguent, créant des cocktails dangereux pour la santé de ceux qui le subissent.

> Les conséquences du burn-out sont lourdes : éloignement longue du travail, difficultés de réinsertion, traitement médicamenteux lourd, psychothérapie de reconstruction nécessaire…

Partager cet article :

Suggestion d'articles :