On en parle

Inégalités

Dans les entreprises où des inégalités salariales ont été repérées, le ministère du Travail envisage qu’elles bénéficient de 3 ans pour remédier à la situation.

Dans les entreprises où des inégalités salariales entre femmes et hommes ont été repérées, le ministère du Travail envisage qu’elles bénéficient de trois années pour remédier à la situation. En cas de manquement à la loi au terme de ce délai, elles encourront une sanction financière. À partir du 1er janvier 2019, les entreprises de plus de 50 salariés devront mesurer les écarts de salaires entre femmes et hommes. Celles qui ne procèdent pas à un alignement pourront subir une sanction égale à 1 % de leur chiffre d’affaires.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :