Entreprises

Spécial corinavirus

Solution hydroalcoolique, masques : le groupe GBH décide-t-il enfin de rendre aux territoires qui l’ont aidé à construire sa fortune ?

Solution hydroalcoolique, masques : le groupe GBH décide-t-il enfin de rendre aux territoires qui l’ont aidé à construire sa fortune ?

Avec son argent et ses équipes, le groupe GBH fait feu de tous bois pour aider à lutter contre la pandémie du coronavirus en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique.

Même Warren Buffet, le milliardaire américain, l’a reconnu en son temps : un environnement juridique, fiscal, financier, sociale et organisationnel stable et favorable est plus important pour développer du business que le seul talent du chef d’entreprise ! 

Or aux Antilles-Guyane, nos champions nous ont toujours renvoyé le message que leurs bénéfices ne venaient que de leur seul savoir-faire – qu’ils ne partageaient pas-. Ils semblaient en outre ne sentir aucun sentiment de reconnaissance vis-à-vis de ces territoires sur lesquels prospéraient leur fortune.

Le coronavirus ferait-il évoluer les mentalités des plus taiseux et récalcitrants d’entre nos champions ?

Le premier signe a été la fourniture d’alcool à 80° par la distillerie JM à Prochimie en parallèle de l’opération solidaire montée par le Codérum. La distillerie sise à Macouba, produit donc depuis mi-mars, 1000 litres d’alcool par jour. Au 1er avril, était à 13 000 litres livrés à Prochimie pour la fabrication de solution hydroalcoolique. Clément assure la mise en bouteille des 5 litres. Dans ce territoire, le groupe assure en outre la logistique de distribution.

En Guadeloupe, le groupe GBH a acheté 10 000 litres d’alcool à 90° à la SIS Bonne Mère, le tout transférés à Chlorex de la solution hydroalcoolique également selon la formule validée par l’OMS.

En Guyane, le groupe GBH devrait participer à l’achat des 4000 litres d’alcool à 90° aux Rhums Saint-Maurice. Les personnels de santé, trois territoires sont maintenant approvisionnés en solution hydroalcoolique.

En termes de coût, comptez 6€ par litre, ce qui ferait le budget pour les Antilles-Guyane à 162 000€.

Deuxième signe : le groupe vient d’annoncer la fourniture gratuite aux personnels de santé des quatre Régions et Collectivités d’Outre-Mer, (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion) de 1.350.000 masques, dont 450.000 de type FFP2.

Les masques seront livrés aux Agences Régionales de la Santé (ARS) qui assurera la répartition entre les hôpitaux, les cliniques et le personnel soignant.

Les équipes ont “déchirés” !

La première livraison d’un millions de masques aura lieu ce jeudi 9 avril 2020 sur 3 territoires (la Réunion, la Guadeloupe et la Guyane). La livraison pour la Martinique est prévue ce vendredi 10 avril. Les 350.000 masques restant arriveront la semaine prochaine sur chacun des quatre territoires selon la répartition à savoir 300.000 masques pour la Guadeloupe, 300.000 pour la Martinique et 150.000 pour la Guyane.

C’est l’équipe de la filiale d’achat du groupe, installée en Chine, qui a fait les transactions. Ces guerriers du trading ont dû batailler ferme face aux acheteurs américains en pleine montée de l’épidémie sur leur territoire, qui posent les dollars sur la table pour tout rafler.

Les équipes de logistique ont “déchiré” pour trouver les meilleurs moyens pour faire arriver dans les meilleurs délais les quantités souhaitées dans chacun des territoires, en évitant les stops et détours inutiles.

Les 1,350 million de masques représente un budget de 1€ par masque frais d’approche compris, soit 1,350M€.

On ne peut qu’être fiers que nos territoires regorgent de tels talents et d’une telle puissance de feu permettant de rivaliser avec les plus grands. Dommage qu’ils ne s’expriment que dans un contexte dramatique.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :