Entreprises

Téléphonie

Digicel : Denis O’Brien obligé de céder 49% de son groupe !

Digicel : Denis O’Brien obligé de céder 49% de son groupe !

L’agence de notation considère Digicel en faillite : pour ne pas tout perdre, Denis O’Brien doit ouvrir en grand le capital. Ce qui peut intéresser Xavier Niel, le patron d’Iliad, pour Free Mobile. D’autant que le cours de Bourse d’Iliad s’envole depuis l’annonce de son résultat net 2019 à 1,73Md€.

Selon notre confrère The Irish Times, dans son édition en ligne du 5 avril, Denis O’Brien, propriétaire de Digicel, “pourrait finir par remettre plus de 49% de son empire de téléphonie dans le cadre d’un plan compliqué de restructuration de la dette visant à ce que les créanciers annulent 1,7 milliard de dollars (1,55 milliard d’euros) de ce qui leur est dû.

Après cette décision, la dette totale de Digicel devrait être réduite de 25% par rapport à son niveau actuel. La dette actuelle de Digicel est de 7 milliards de dollars, un montant “qui est considéré par la société et les détenteurs d’obligations comme un niveau insoutenable après des années de baisse des bénéfices”, précise The Irish Times.

Les dirigeants de Digicel ont donc déclaré ce jeudi 2 avril être à la recherche des investisseurs pour une série d’obligations, pour un total de 1,3 milliard de dollars à échéance en avril prochain, pour les échanger ces titres contre des obligations de moindre valeur. Il s’agit de détenteurs d’obligations co-émis par Digicel Holdings (Bermuda) Limited et par Digicel International Finance Limited (DIFL). “Les détenteurs d’obligations les plus recherchés sont ceux qui ont déjà convenu début 2019, après des mois de négociations dures, de retarder le remboursement de leur argent”, détaille The Irish Times.

Pour les inciter à souscrire à l’accord, “ces deux catégories d’obligataires se voient proposer un total de 200 millions de dollars de billets convertibles dans une nouvelle société en cours de création dans la holding de tête du groupe, appelée Digicel Group 0.5 Limited, qui possède des actifs sur les marchés des Caraïbes, de l’Asie-Pacifique et d’Amérique centrale.” Et c’est là qu’interviendrait Xavier Niel et son groupe Illiad.

Puiser dans sa cagnotte de 1,9Md$ pour renflouer

Ces obligations seraient convertibles en une participation de 49% dans l’empire si elles restaient en circulation trois ans après la restructuration de la dette, selon les documents relatifs à l’accord. Digicel et M. O’Brien, qui détiennent 99,9% de cette société devraient racheter ces obligations dans l’intervalle, parce que le groupe aura une dette plus faible ainsi que des signes de stabilisation des bénéfices au cours des derniers trimestres. Le plan de restructuration de la dette vise à économiser 130 millions de dollars d’intérêts annuels”, précise The Irish Times.

De même dans ce plan de révision de la dette, Denis O’Brien a proposé de d’apporter environ “50 millions de dollars de capitaux propres dans le groupe, dont 25 millions de dollars en espèces et le siège Jamaïcain du groupe, dont il est propriétaire et évalué à 25 millions de dollars.” La firme de notation de dette Fitch avait abaissé la note de solvabilité de Digicel à C, ce qui veut dire “hautement vulnérable, en faillite ou en retard de paiement”, juste avant l’annonce de ce plan de restructuration de la dette.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :