Blog de Francette

Filières alimentaires outre-mer : le gouvernement prépare la restructuration

Filières alimentaires outre-mer : le gouvernement prépare la restructuration

C’est une bonne nouvelle : à une époque récente, il n’en était pas vraiment question, les produits importés semblaient en effet être le seul salut !

Le gouvernement veut restructurer les filières alimentaires outre-mer. C’est une bonne nouvelle : à une époque récente, il n’en était pas vraiment question, les produits importés semblaient en effet être le seul salut !

Donc, dans le plan France Relance, le gouvernement a fléché des euros pour les Projets alimentaires territoriaux, les PAT, conçus pour accompagner les acteurs de la Guyane, de Martinique et de Guadeloupe, à savoir les communes, les communautés de communes, la région, , les collectivités, etc. Il s’agit de concevoir des systèmes agricoles et alimentaires plus durables. L’objectif est donc clairement la structuration des filières locales, le développement des circuits-courts, la valorisation des modes de production agro-écologiques, l’émergence de projets collectifs, regroupant des acteurs et contribuant à l’identité, la culture et la valorisation des terroirs : c’est simplement formidable !

1M€ sont fléchés pour Guyane, 1M€ également pour la Martinique et  1,35M€ pour  la Guadeloupe. Réjouissons-nous donc.

Mais pour que cette volonté soit véritablement effective et durable, il faudrait que parallèlement les territoires d’outre-mer et singulièrement la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe ne soient plus considérés comme des territoires d’exportation, de dégagement pour les grands industriels européens qui y envoient leurs productions de mauvaise qualité à bas prix.

Aucune agriculture locale et durable ne peut en effet résister à ce type de dumping largement encouragé voilà encore peu sous couvert de nourrir la population à faibles revenus.

Que ce double jeu s’arrête donc également.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :