Questions à ...

Crise sociétale : 10 ans après la question est toujours d’actualité !

Crise sociétale : 10 ans après la question est toujours d’actualité !

En mars 2009, nous avions sorti un hors-série sur la crise sociétale qui a paralysé la Guadeloupe et la Martinique pendant 45 jours.

En mars 2009, juste après la crise sociétale qui avait paralysé la Guadeloupe et la Martinique pendant 45 jours, nous avions sorti un hors-série pour faire le bilan de cette crise exceptionnelle. Dix ans après, nous vous le représentons tel quel, sans en changer une ligne, tant celles et ceux qui nous avaient accompagnés pour le réaliser avaient été visionnaires et pertinents dans leurs analyses, annonçant presque le mouvement des Gilets jaunes si rien n’était fait pour inverser la tendance mortifère dans laquelle les Antilles-Guyane, et plus largement La France, étaient engagées.

Dans ce numéro de mars-avril 2009, nous parlions déjà “d’acheter moins, mais mieux !” à travers une interview de Robert Rochefort, alors directeur général du Crédoc, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie. Cette problématique est au cœur de nos choix de vie en 2019 !

Un air de Gilets jaunes

Nous avions décortiqué les mouvements du LKP et du K5F, démontrant comment le fait de privilégier la version forum pour résoudre des problèmes au motif que l’on parlait au nom du peuple n’était que la démonstration que l’on ne cherchait pas à résoudre le problème. N’est-ce pas ici aussi le cœur de la problématique des Gilets jaunes sur les ronds-points en France continentale ?

Nous avions également donné la parole à une jeune Antillaise, étudiante en histoire à la Sorbonne, qui avait suivi pour nous, de Paris, le conflit de 2009 : ses impressions n’ont rien perdu de leur force dix ans après.

Nous avions décortiqué l’accord Bino et celui signé en Martinique avec Saadi Djeman, de Légifirst, démontrant qu’ils contenaient en leur sein les germes de la discorde. Les nombreux contentieux qui ont suivi pendant ces dix ans nous ont malheureusement donné raison. Nous avions aussi présenté les plans de relance mis en place ainsi que les instruments financiers pour aider les entreprises à sortir de l’ornière : l’offre n’a pas vraiment changé.

Stratégies de sortie de crise

Nous avions aussi expliqué, pour qu’elle réussisse, comment la négociation sociale devait s’articuler autour de trois niveaux : des accords de branche, des accords interprofessionnels et des accords d’entreprise. Une articulation qui reste encore à construire dix ans après en Guadeloupe comme en Martinique !

Nous avions en outre expliqué les stratégies de sortie de crise et leurs scénarios. Xavier Guilhou, alors président de XAG Conseil, président du Comité de liaison Défense du Medef et conseiller du Commerce extérieur France, avait détaillé les processus qui sont toujours valables aujourd’hui.

Nous avons encore eu les éclairages de Denis Harrisson, directeur du Centre de recherche de l’innovation sociale au Québec, à Montréal, qui nous avait déclaré que “l’innovation sociale est une question de volonté !”. Personne ne le démentira aujourd’hui !

Quant au billet de François Landrieux, écrit voilà dix ans, on dirait simplement qu’il parle de la crise des Gilets jaunes d’aujourd’hui ! Vraiment “pas le moral…” !

Un numéro à remettre entre toutes les mains, pour sortir des chimères et rendre vivable pour le plus grand nombre le monde qui vient.

À commander sur www.interentreprises.com

Partager cet article :

Suggestion d'articles :