À la une

2018. Catering. Claude de Jaham, Antilles Shipping Services

2018. Catering. Claude de Jaham, Antilles Shipping Services

Spécial 2018 : Quelles bonnes pratiques pour être encore là demain ? L’avis de Claude de Jaham.

Comment s’est passée l’année 2017 ?

Durant cette année 2017, j’ai perdu beaucoup d’amis personnels dont mon frère Roger et des partenaires-amis dans le monde économique : ce n’est jamais simple à vivre !

Du côté de l’activité économique, 2017 a été une année correcte pour le shipping. Nous représentons des compagnies qui se portent bien. Donc nous sommes confiants pour l’année 2018. Cependant, l’activité autour de la croisière doit encore progresser en Martinique : ce qui est bien demeure bien voire s’améliore ; malheureusement, ce qui ne l’est pas n’avance toujours pas ! Or, dans nos métiers de service avec une clientèle extrêmement volatile comme le sont les compagnies maritimes, c’est fatal !

Comment appréciez-vous ces multiples changements ?

Nous avons d’avantage de paquebots cette année à cause des cyclones qui ont touché les autres îles. Notre challenge est maintenant de pérenniser ces visites.

Quelles seraient les bonnes attitudes pour être encore là demain ?

Il faut que chaque Martiniquais se rende compte que le tourisme est un apport important pour le pays. Selon l’observatoire du Comité Martiniquais du tourisme (CMT), chaque croisiériste dépense en moyenne 40€. Multiplié par 500 000 personnes, cela fait 20M€ laissés dans le pays par saison ! Chaque Martiniquais doit intégrer ces chiffres, et changer d’attitude et d’habitude.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :