À la une

Transport aérien Inter-Îles : l’Autorité de la concurrence fait des saisies

Transport aérien Inter-Îles : l’Autorité de la concurrence fait des saisies

L’Autorité de la concurrence entre dans la guerre du transport aérien inter-îles des Antilles françaises et de la Guyane !

Les services d’instruction de l’Autorité de la concurrence, avec le concours des services de la DGCCRF (DIECCTE) ont procédé hier, jeudi 11 janvier, après autorisation d’un juge des libertés et de la détention, à des opérations de visite et saisie inopinées auprès d’entreprises en Guadeloupe et en Guyane suspectées d’avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du transport aérien de passagers inter-îles”, dixit un communiqué matinal de l’Autorité de la concurrence.
Dans son communiqué, l’Autorité de la concurrence ne cite pas les entreprises concernées, ni celle qui a déposé la plainte entraînant la saisie, ni celle dont les locaux ont été visité. Elle précise, en fin de communiqué, qu’elle “ne fera aucun autre commentaire ni sur l’identité des entreprises visitées ni sur les pratiques visées.
Cependant, une seule entreprise se trouve réellement à ce stade du trafic : il s’agit d’Air Antilles Express qui opère aussi bien en Guyane qu’entre la Martinique, la Guadeloupe et les îles du Nord. Air Caraïbes opère de son côté entre la Martinique, la Guadeloupe et les îles du Nord.

Episode judiciaire de la guerre Air Antilles-Express/Air Caraïbes ?

On peut également déduire que c’est son concurrent direct est Air Caraïbes qui pourrait être à l’origine de cette plainte. Ce ne serait là que l’ultime salve entre deux concurrents : le Groupe Dubreuil, qui a racheté en 2000 Air Caraïbes à l’actuel propriétaire d’Air Antilles Express, Eric Koury, a toujours déclaré qu’il a trouvé une entreprise aux comptes plus dégradés que ceux présentés à la vente. Le groupe Dubreuil n’a en outre pas particulièrement apprécié de voir arriver en 2002 la nouvelle compagnie Air Antilles Express créé par le même Eric Koury, pour opérer exactement sur le tronçon Martinique-Guadeloupe-Îles du Nord après avoir lancé la même année Air Guyane Express pour desservir les communes de l’intérieur de la Guyane via une délégation de service public signée avec la collectivité de Guyane. Ces deux compagnies sont logées dans la société Caire pour Compagnie Aérienne Interrégionale Express dont Eric Koury est l’actionnaire principal. Et depuis, les deux compagnies se livrent à une guerre sans merci en termes de tarifs.

A ce stade, ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond permettra le cas échéant d’établir”, précise l’Autorité de la Concurrence.

Gros risque de trous d’air dans le ciel antillo-guyanais !
Partager cet article :

Suggestion d'articles :