Environnement

Systeko : un marché à trois vitesses

Systeko : un marché à trois vitesses

Depuis 2014, Systéko développe, construit et exploite des centrales photovoltaïques aux Antilles en injection sur le réseau EDF ou en autoconsommation.

Depuis 2014, Systéko développe, construit et exploite des centrales photovoltaïques en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, en injection sur le réseau EDF ou en autoconsommation. Selon cet opérateur, le marché du photovoltaïque est plus sain parce que les rendements (11 % environ) sont plus raisonnables. Cependant, il constate une frénésie de rachat d’opérateurs locaux par EDF et Total notamment. Avec ces filiales, ces groupes raflent la plupart des appels d’offres lancés par la CRE grâce à des tarifs très compétitifs. Elles font ensuite construire les installations par des sociétés extérieures : l’ensemble de ce business échappe aux entreprises locales.

Aux Antilles-Guyane, le gros du marché se situe sur des toitures 250 et 1500 m² de panneaux. EDF a l’obligation de racheter cette énergie à un tarif garanti pour les centrales d’une puissance en dessous de 100 kW. Des aventuriers apparaissent.

Quant à l’autoconsommation, dans sa forme actuelle, elle ne concerne qu’un petit nombre de clients qui ont une consommation stable, de grandes surfaces à couvrir, l’envie et les moyens, comme les toitures des hypers du groupe Bernard Hayot.

Partager cet article :
»

Suggestion d'articles :