Économie

Retraite : les Cicas prennent leurs quartiers en Guadeloupe et en Guyane

Retraite : les Cicas prennent leurs quartiers en Guadeloupe et en Guyane

Les Centres d’information et de conseil des actifs salariés (CICAS) ont désormais des antennes physiques en Guadeloupe et en Guyane. 

Les Centres d’information et de conseil des actifs salariés (CICAS) ont désormais des antennes physiques en Guadeloupe et en Guyane.  Ces centres dépendent de l’organisme de retraite complémentaire Agirc-Arcco. Quand les salariés du privé qui relèvent de l’Agirc-Arcco font valoir leurs droits à la retraite, ce sont les CICAS qui les informent et les accompagnent pour faire le point sur leur retraite, pour la demander. Les Cicas de la Guyane et de la Guadeloupe ont été créés en novembre 2019. Pour la Martinique, les dossiers sont traités par l’Ircom.

Nouveauté pour les Cicas de Guadeloupe et de Guyane :  depuis peu, ils sont également habilités à traiter les dossiers des agents non titulaires de l’Etat qui dépendent de l’Ircantec.

En Guyane, le Cicas est installé dans les locaux de l’AG2R La Mondiale, et en Guadeloupe dans ceux de la Caisse guadeloupéenne de retraites par répartition (CGRR). C’étaient ces deux organismes qui géraient auparavant les dossiers retraite dans ces territoires.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :