Économie

Media

Reprise de France-Antilles & France-Guyane : NJJ Presse a déposé son offre

Reprise de France-Antilles & France-Guyane : NJJ Presse a déposé son offre

NJJ Presse propose 100 000€ pour les cinq sociétés et la reprise de 126 salariés sur 236. Décision du tribunal le 17 mars.

NJJ Presse, filiale de NJJ Holding, dirigée par Xavier Niel, a présenté au tribunal de commerce de Fort-de-France, une offre pour la reprise des six sociétés constituant le groupe France-Antilles. Il s’agit de la SAS France-Antilles, holding sans salariés, de FA Média Martinique (83 salariés), de FA Média Guadeloupe (96 salariés), de FA Média Guyane (23 salariés), de France Antilles-Guyane Management Services (31 salariés), et de Portage Diffusion (2 salariés).

Pour la totalités de ces six sociétés et de leurs actifs, NJJ Presse propose un montant de 100 000€. Il propose en outre la reprise de 38 salariés sur 83 en Martinique, 68 sur 96 en Guadeloupe, 6 sur 23 en Guyane et 16 sur 31 pour  la société support France Antilles-Management Services. Soit un total de 126 sur 236. Aucun salarié de la société de portage ne serait repris.

Reprise d’activité en avril

NJJ Presse prévoit donc de maintenir un quotidien papier en Martinique et en Guadeloupe de format tabloïd. Ils seront imprimés en Guadeloupe, les exemplaires destinés à la Martinique seront alors expédiés par avion ou par bateau. Ils seront assortis les week-end de suppléments TV et de magazines thématiques. La Guyane n’aura elle qu’une édition digitale ; une version papier pourrait cependant être envisagée dans un second temps.

Les équipes de rédaction, commerciales et services support seront refondues et réorganisées. Une application commune aux trois éditions devrait être développée. NJJ Presse prévoit également de développer les activités d’édition (guides…), événementielles, produits dérivés, vente de date. Les radios du groupe ayant été cédées, NJJ Presse prévoit un redéploiement grâce à un partenariat avec une radio de la place.

L’ensemble des contrats avec les prestataires nécessaires pour le fonctionnement des quotidiens devraient être repris. En revanche, les quotidiens devront changer de locaux en Martinique et en Guyane.

Pour relancer les titres, NJJ Presse estime le besoin en trésorerie à hauteur de 8M€. La société déclare avoir l’intention d’investir 3,5M€, et pense boucler son tour de table avec des subventions du ministère de la Culture, des collectivités de Guadeloupe et de Martinique et par un prêt au Fonds de développement économique et social.

NJJ Presse prévoit atteindre un chiffre d’affaires de 19M€ sur le nouveau périmètre la première année à 29Me d’ici à trois ans. Le repreneur prévoit un retour à l’équilibre d’ici à deux ans.

L’offre de NJJ Presse est valable jusqu’au 15 avril. Le tribunal présentera sa décision le 17 mars. L’activité devrait reprendre en avril.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :