Économie

Prêts participatifs

Prêts participatifs

L’État prête des quasi-fonds propres jusqu’en juin 2022

Les prêts participatifs soutenus par l’État (PPSE) sont destinés aux entreprises fragilisées par le Covid-19. Il repose en grande partie sur l’investissement des assureurs. Ce dispositif a pour but de renforcer le bilan des PME et des ETI sans diluer leur capital. Ces prêts ne seront en effet pas considérés comme de la dette, mais comme des quasi-fonds propres. Ce dispositif, amorcé en avril 2021, durera jusqu’au 30 juin 2022. Les prêts seront distribués par les banques. Les PPSE bénéficieront d’un différé d’amortissement de quatre ans et seront accordés pour huit ans. Des obligations subordonnées seront également proposées par les sociétés de gestion, et remboursables en une fois au terme de huit ans. Ces deux outils financiers seront accessibles dès 2 M€ de chiffre d’affaires sur l’exercice 2019. Le plafond du prêt ou des obligations s’élève à 12,5 % du CA 2019 pour une PME et à 8,4 % pour une ETI. L’objectif du gouvernement est de mobiliser 20 Md€ d’investissements. Les prêts participatifs pourraient représenter les deux tiers, voire les trois quarts, de ces 20 Md€, soit autour de 14 Md€.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :