On en parle

Plan social

Plan social

AJR Participations, actionnaire principal de France-Antilles, a demandé au tribunal de commerce de Fort-de-France de placer l’entreprise sous sauvegarde, preuve de difficultés toujours présentes et récurrentes après son rachat voilà deux ans.

AJR Participations, actionnaire principal de France-Antilles, a demandé au tribunal de commerce de Fort-de-France le 4 juin dernier de placer l’entreprise sous sauvegarde, preuve de difficultés toujours présentes et récurrentes après son rachat voilà deux ans. C’est en effet Aude Jacques-Ruettard, la petite-fille du fondateur Robert Hersan, qui a repris les quotidiens de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane en mai 2017. Les pertes demeurent élevées malgré les nouvelles formules des titres : elles s’élèvent à 5 M€ pour environ 30 M€ de chiffre d’affaires. Le manque de performance de la régie publicitaire serait en partie responsable de cette situation financière déficitaire, d’autant plus préoccupante que le groupe est handicapé par une masse salariale importante de 280 collaborateurs. La présidence s’était engagée à ne pas supprimer d’emplois pendant deux ans après le rachat, soit jusqu’à ces grandes vacances 2019. Un plan social d’envergure est donc attendu.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :