On en parle

Perturbateurs

Perturbateurs

Deux cents villes se sont engagées à se conformer à la charte des “Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens” lancée par le Réseau Environnement Santé.

Deux cents villes se sont engagées à se conformer à la charte des “Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens” lancée par le Réseau Environnement Santé. Ces collectivités s’engagent à restreindre puis à éliminer l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens (PE) ainsi que des substances classées comme cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction. Ces collectivités favorisent aussi la consommation d’aliments biologiques dans la restauration scolaire et collective pour réduire l’exposition aux PE dans l’alimentation. Outre-mer, aucune ville n’est signataire de cette charte.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :