Editorial

Oser démontrer l’absurde

Oser démontrer l’absurde

Bénis soient ces développeurs de technologies, ces casseurs de codes, qui mettent à mal bien des certitudes.

Alors que les Nuits debout fleurissent partout, la marche du monde, primesautière, semble se rire de ces résistances. De la manière la plus tranquillement déterminée, le monde change sous nos yeux : bénis soient ces développeurs de technologies, ces casseurs de codes, qui mettent à mal bien des certitudes.

Construire demain

Ce numéro d’Inter-Entreprises foisonne encore de ces signes qui construisent demain. Le premier, le plus emblématique à mes yeux, est la performance réussie pour la seconde fois par les deux Nicolas sur le plan d’eau de Basse-Pointe (p50). Ils sont parvenus à faire venir 149 surfeurs (ils étaient 105 en 2015), s’enrouler sur les vagues au large de Basse-Pointe, une commune du Nord de la Martinique. Ils croient au triptyque merveilleux que peut devenir le surf professionnel pour la Martinique : un outil de développement économique, un vecteur de développement touristique et un outil d’insertion sociale. C’est peut être ce dernier qui leur tient le plus à cœur. Ils ont de la passion et les yeux qui brillent quand ils en parlent. La mairesse de Basse-Pointe à de suite compris les enjeux : souhaitons qu’elle puisse les aider à convaincre définitivement ses collègues politiques. Les privés, ils s’en chargent : la qualité de ce qu’ils ont réalisé fait définitivement passer l’organisation de manifestation en Martinique dans un autre niveau de professionnalisme.

La seconde mutation qui nous met en joie est le développement, aux Antilles-Guyane aussi, de la maquette numérique dans le BTP (p48). Elle permettra de faire baisser jusqu’à 30% le coût de la construction et gagner jusqu’à quatre mois de délais dans la construction d’un bâtiment. Une vraie révolution.

Et puis, même si les comptes ne sont pas encore définitivement faits, la complémentaire santé obligatoire met de l’huile dans les rouages du dialogue social aux Antilles-Guyane (p41). Enfin, faire l’autopsie d’un conflit social un an après est rare : l’UFR nous l’a permis (p38). Démontrer l’absurde n’est pas si fréquent.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :