Editorial

Nouveau monde

Nouveau monde

Aux Antilles-Guyane, 2020 s’annonce après une année 2019 faite de fractures salutaires.

Rares sont les années aussi porteuses d’envies de changement. A tous les étages, la France et singulièrement les Antilles-Guyane ont bruissé de ce désir exprimé de manière plus ou moins véhémente. L’expression la plus radicale a été la mise en lumière, enfin, de la violence faite aux femmes dans leur vie personnelle, dans les lieux publics et dans les entreprises. L’Institut national d’études démographiques (INED) a dû le démontrer : elle vient de diffuser deux études Violences et rapport de genre (Virage) pour la Martinique et la Guadeloupe. Longtemps après la vague @MeToo, on a en effet laissé croire qu’il n’y avait pas ce sujet chez nous. Eh bien, oui il existe, et il est plus grave que sur le continent !

Le second  vent de changement vient des travaux de la commission d’enquête parlementaire sur le chlordécone. Un travail sérieux, mené pendant six mois dans tous les recoins de la Martinique, de la Guadeloupe, des ministères et grandes administrations concernés par cette pollution systémique. Il aura fallu 48 ans pour que la vérité commence à affleurer ! Reste maintenant à ce que des actes concrets, continus et financés soient mis en place pour apaiser la colère, tendre vers la dépollution et refaire naître la confiance.

Nouveaux investisseurs

Autre vent de changement : l’intérêt de nouveaux investisseurs locaux, disposant de vraies surfaces financières, pour la grande hôtellerie. Jusqu’alors, ils s’en étaient tenus soigneusement éloignés. Les transformations radicales qui touchent tous les secteurs d’activité les incitent à s’intéresser au tourisme, dont l’activité a progressé de 9% et 6% en 2019, respectivement en Guadeloupe et en Martinique !

Plusieurs d’entre eux sont en lice dans l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’établissement public foncier (EPF) Martinique pour le compte de la mairie des Trois-Ilets. Les projets présentés sont tous haut de gamme, de nature à relancer la destination Martinique. Résultat le 9 janvier.

Vents de changement encore : la décision du groupe Dubreuil d’augmenter sensiblement le nombre des sièges disponibles vers la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique dès ce mois de décembre ; l’Autorité de la concurrence met un peu plus son nez partout outremer : sur la vie chère, sur les rachats d’entreprises, sur le respect de la loi Lurel sur les exclusivités, l’implantation des huissiers…

Le nouveau monde se dessine. Excellente année 2020.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :