Économie

Financement : l’Adie aidé par le ministère des l’Outre-Mer

Financement : l’Adie aidé par le ministère des l’Outre-Mer

Le projet Sprinter lancé par le ministère des Outre-Mer et l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) a comme objectif d’atteindre 15 000 bénéficiaires en 2022 dans tout l’outre-mer.

Le projet Sprinter lancé par le ministère des Outre-Mer et l’Association pour le droit à l’initiative économique (Adie) a comme objectif d’atteindre 15 000 bénéficiaires en 2022 dans tout l’outre-mer, grâce à une dotation de 1,8 M€. Aux Antilles-Guyane, ils ont été 2030 à bénéficier de l’accompagnement par l’Adie en 2018. L’Adie est normalement financée par les régions sur les fonds européens. Depuis le transfert de la gestion des fonds européens aux régions, à savoir depuis trois ans, les associations aux Antilles-Guyane n’ont pas reçu de dotations. Elles fonctionnent sur leurs fonds propres et donations privées.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :