Environnement

Mine en Guyane : les permis attribués en 2019

Mine en Guyane : les permis attribués en 2019

Le  ministère de l’Économie a accordé début août un permis exclusif de recherche d’or et de substances connexes sur les communes de Régina et Ouanary en Guyane.

Le  ministère de l’Économie a accordé début août un permis exclusif de recherche d’or et de substances connexes (cuivre, argent, molybdène, platine, platinoïdes et diamant) sur les communes de Régina et Ouanary en Guyane. Ce permis, dit “permis Ratamina 2”, est accordé à la société Sands Ressources pour une durée de cinq ans et porte sur une superficie de 49,8 km². La société s’est engagée à investir un minimum de 150 000€ sur cette durée en vue de réaliser les travaux de prospection.

Avant tous travaux de recherche, la société Sands Ressources devra déposer une déclaration ou une demande d’autorisation auprès du préfet de la Guyane. La demande d’autorisation d’ouverture de travaux devra être accompagnée d’une étude d’impact et fera l’objet d’une enquête publique. Le préfet prendra alors un arrêté fixant les prescriptions de protection des enjeux environnementaux.

Le ministère de l’Économie a déjà délivré deux autres permis de recherche d’or en Guyane cette année : à la société Newmont LaSource en janvier et à la société Amazone Gold en avril. Il a également prolongé en mai la durée du permis d’exploitation, dit “permis Saint-Pierre”, de la Compagnie minière de Boulanger et, le 23 juillet, du permis de recherche, dit “permis de Couriège”, de la société Auplata. Une vingtaine de permis ont été accordés ou renouvelés en Guyane depuis 2015.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :