On en parle

Meubles

La filière de récupération de l’ameublement peine à se mettre en place en Martinique.

La filière de récupération de l’ameublement peine à se mettre en place en Martinique. C’est l’éco-organisme Valdélia qui en a la charge, mais, sans objectifs, les vendeurs de meubles, dont les plus gros d’entre eux, traînent des pieds pour appliquer la législation, à savoir un meuble acheté pour un meuble repris. En ce qui concerne les meubles récupérés dans le réseau des déchetteries, une convention vient d’être signée entre le Syndicat martiniquais pour le traitement et la valorisation des déchets (SMTVD) avec la Chambre régionale des entreprises d’économie sociale et solidaire (CRESS) pour leur récupération, leur réparation ou transformation avant réutilisation.

Partager cet article :
»

Suggestion d'articles :