Environnement

L’ONF transformé

L’ONF transformé

Le gouvernement vient de renoncer au démantèlement de l’Office national des forêts.

Le gouvernement vient de renoncer au démantèlement de l’Office national des forêts. Il préconise en revanche le maintien du régime forestier mais avec la filialisation des activités concurrentielles dans le cadre d’un plan de transformation sur cinq ans. La situation financière catastrophique de l’établissement et les relations tumultueuses avec les collectivités disposant de forêts avaient en effet fait craindre le démantèlement. Les collectivités contestent en effet la légitimité de l’ONF, opérateur unique, en raison du déficit de communication sur la gestion financière et de l’articulation peu lisible entre application du régime forestier et activités de nature concurrentielle. Ainsi, le modèle de l’ONF sera adapté, notamment afin de mieux répondre aux attentes des collectivités forestières, en leur assurant une information complète et la transparence sur les coûts de gestion. Le versement compensatoire, qui finance la gestion des forêts communales par l’ONF, sera conservé, le financement de la gestion des forêts domaniales et des missions d’intérêt général sera clarifié afin de doter l’office d’un cadre d’action stable et prévisible. Les activités concurrentielles de travaux et services effectués par l’ONF (vente de bois, réalisation des travaux, expertises, interventions hors forêts publiques) seront filialisées. L’ONF sera en outre doté d’un plan stratégique pluriannuel et d’un conseil d’administration resserré et devra coller aux nouvelles exigences : lutte contre le changement climatique, production d’énergie renouvelable, emplois dans les territoires.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :