Économie

Les habitants des Quartiers prioritaires de la politique de la ville d’outre-mer dans la boucle

Les habitants des Quartiers prioritaires de la politique de la ville d’outre-mer dans la boucle

Le gouvernement vient d’annoncer l’élargissement à tout l’outre-mer du dispositif Emplois francs expérimenté depuis 2018 dans quelques régions en France continentale.

Le gouvernement vient d’annoncer l’élargissement à tout l’outre-mer du dispositif Emplois francs expérimenté depuis 2018 dans quelques régions en France continentale. Destiné uniquement à la population d’outre-mer vivant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville obligatoirement inscrits à Pôle Emploi, ce dispositif permet aux entreprises et associations de bénéficier d’une prime pour l’embauche en contrat à durée indéterminée (CDI) ou en contrat à durée déterminée (CDD) de plus de 6 mois.

Pour les CDI à temps plein, la prime est de 5000€ par an sur trois ans, proratisée en cas de CDI à temps partiel, et de 2500€ par an pendant deux ans pour les CDD de plus de six mois. La prime est versée par semestre et le temps de présence retenu commence dès le premier jour dans l’entreprise, période d’essai comprise.

Pour rendre le dispositif plus opérant, quelques conditions restrictives du départ ont été annulées, comme l’âge du bénéficiaire, son niveau de qualification, l’ancienneté de son inscription à Pôle Emploi. De cette manière, le gouvernement souhaite lutter contre “l’assignation à résidence” qui touche les habitants de ces zones prioritaires et ainsi inciter les entreprises partout sur le territoire à oser ces recrutements.

Outre-mer, 25 % de la population habite dans des quartiers concernés par la politique prioritaire de la ville contre 8 % en France continentale et 11 % de ces opérations de réhabilitation sont réalisées outre-mer, soit 143 sur un total de 1296.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :