Économie

Journée des droits des femmes

Les femmes deviennent chef d’entreprise pour mieux utiliser leurs compétentes !

Les femmes deviennent chef d’entreprise pour mieux utiliser leurs compétentes !

La deuxième édition du Panorama des Femmes Entrepreneures met en lumière que les femmes dirigent 35% des entreprises françaises et que 64% d’entre elles sont confiantes face à l’avenir !

La deuxième édition du Panorama des Femmes Entrepreneures réalisé par l’agence de marketing clients Ha ! tirée de statistiques de l’entrepreneuriat en France, montre que, depuis 2010, quelques 4,6 millions d’entreprises ont été créées, dont 35% par des femmes, soit exactement 1,6 million d’entreprises. La plupart des femmes (73%) crée des entreprises individuelles artisanales, commerciales ou libérales, et 27% des sociétés à capital (SARL, SA, SAS…). Au bout de trois ans, 86% des entreprises créées par des femmes sont encore en activité.

En 2019, les femmes chef d’entreprise exerçaient principalement dans le secteur de la santé, de l’action sociale (68%), dans les autres activités de service (65%), dans l’industrie manufacturière (46%). Seules 31% d’entre elles exerçaient dans l’hébergement et la restauration, 21% dans des activités financières et d’assurance, 19% dans l’information et la communication, 8% dans le transport et l’entreposage, 6% dans la construction. Les femmes exercent principalement dans le secteur du BtoB (70%) contre 30% en BtoC.

64% d’entre elles sont confiantes face à l’avenir !

En 2019, en matière d’entreprise individuelle, les femmes dirigent principalement des entreprises de vente à domicile, de conseil en affaires et gestion et de location de logements. En matière de société de capital, elles exercent en premier lieu en tant que conseil en affaires et en gestion, dans la restauration traditionnelle, puis la restauration rapide. A six mois, 64% des femmes ont des perspectives identiques voire meilleures pour leur entreprise.

Pour les femmes, créer son entreprise résulte d’un choix pour devenir plus autonome (46%), pour donner plus de sens à leur vie (28%) et pour obtenir une vie personnelle et privée plus équilibrée (22%). La raison est aussi liée à l’envie de mieux utiliser ses compétences (20%) ou alors relève du hasard et de la capacité à avoir saisi une opportunité (14%). Les freins à l’entrepreneuriat féminin sont dans l’ordre décroissant, la peur de ne pas se dégager suffisamment de revenus pour soi (37%), et celle de manquer de clients (30%). La peur de l’inconnu arrive en troisième position (16%) suivi du manque de confiance en soi (16%). Les autres freins ne sont pas neutres : insuffisance financière pour investir dans l’entreprise (15%), manque de formations (comptabilité, gestion, etc.) (13%), manque de soutien et d’accompagnement d’une structure financière (13%), incompréhension des informations sur la création d’entreprise (11%), déséquilibre vie personnelle et vie privée (10%), manque de soutien des professionnels (8%), manque de soutien des proches (5%), difficulté de trouver un mentor pertinent (3%), absence de crédibilité dans son projet (2%).

Les femmes se lancent dans l’aventure entrepreneuriale en moyenne à 50 ans et six mois. Elles sont 8% à entreprendre entre 25 et 34 ans, 14% entre 35 et 44 ans, et 44% entre 45 et 54 ans, 34% à 55 ans et plus. 78% des femmes créant leur entreprises ont au moins bac+2 et 47% ont Bac+3 et plus. un grand nombre d’entre elles sont du signe du zodiac du Taureau !

Partager cet article :

Suggestion d'articles :