Transport

Transport maritime

La Guyane a ses propres porte-conteneurs

La Guyane a ses propres porte-conteneurs

Ils s’appellent les Guyanamax, des portes conteneurs co-exploités par les compagnies maritimes Marfret et CMA-CGM.

Livré en janvier par le chantier chinois Yangzijiang de Shanghai, le nouveau porte-conteneurs de la compagnie Marfret a touché pour la première fois la Guyane, au port de Dégrad-des-Cannes début mars. Le Marfret Douce France fait partie d’une série de trois nouveaux porte-conteneurs, les deux autres sont réalisés pour CMA CGM qui co-exploite avec Marfret un service reliant l’Europe du nord, précisément les ports de Rotterdam, London Gateway, Le Havre, le port espagnol d’Algésiras, le Brésil via Natal, Fortaleza , Vila do Conde, la Guyane, Trinidad et Tobago ainsi que Saint-Martin.

Troisième unité de la série, le CMA CGM Kourou a été livré fin décembre et le CMA CGM Sinnamary entrera en service. En plus des Marfret Douce France et CMA CGM Kourou, quatre autres navires sont exploités sur la ligne : les CMA CGM Cayenne, CMA CGM Marseille et CMA CGM Saint-Laurent, navires transportant jusqu’à 2140 EVP, et le Marfret Guyane, recevant 1691 EVP.

Appelés « Guyanamax » à cause de leurs adaptations particulières aux contraintes du port de Dégrad-des-Cannes, les nouveaux porte-conteneurs opérant cette ligne mesurent 189,90 m de long pour 30,40m de large. Ils peuvent transporter 2296 EVP et disposent de 600 prises reefer. Par ailleurs, en prévision des investissements et besoins d’acheminements vers la base de Kourou, pour le montage d’Ariane 6, ces navires ont été équipés d’un gréement renforcé et de trois grues dont deux peuvent être jumelées pour soulever des colis de plus de 100 tonnes.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :