Entreprises

Crise sanitaire

Gel et solution hydro-alcooliques : les Antilles-Guyane ont leur solution !

Gel et solution hydro-alcooliques : les Antilles-Guyane ont leur solution !

Avec les industries Caraïbes Cosmétiques pour le gel hydro-alcoolique, Prochimie, Chlorex et les distilleries JM et Clément pour la solution hydro-alcoolique, les Antilles-Guyane ne sont plus tributaires de l’extérieur pour ces produits de protection contre le coronavirus.

“Les autorités préfectorales ont été très réactives. Elles ont permis l’assouplissement de la réglementation pour la fabrication de gels hydro-alcooliques permettant l’utilisation de l’alcool fabriqué en Martinique à partir de la canne à sucre. Ce nouveau dispositif a été mis en place après discussion auprès des services de la Direction Départementale de la Répression des Fraudes et de la Consommation dès lors que nous leur avons soumis les limites faisant obstruction à la fabrication de gel hydro-alcoolique” : pour Joël Belleau, gérant de Caraïbes Cosmétiques, c’est cette évolution rapide de la législation qui permet aujourd’hui à la Martinique, mais aussi la Guadeloupe et la Guyane de pouvoir disposer de gel hydro-alcoolique fabriqué localement à la marque Atanga. En effet,  juste avant l’épidémie Covid-19, la réglementation précisait que l’alcool ou l’éthanol pour la fabrication de gel hydro-alcoolique devait répondre à des exigences et à des normes européennes que nos distillateurs ne pouvaient prétendre.

Caraïbes Cosmétique est une entreprise familiale créé en 1995 spécialisée dans la formulation et la fabrication de produits cosmétiques et d’hygiène corporelle. Ses marques (Biofusion, …) sont diffusées exclusivement dans les magasins spécialisés de produits pour cheveux de personnes de couleurs et dans les salons de coiffure de Martinique, de Guadeloupe, de Guyane et de France continentale. 

Caraïbes Cosmétique en production spéciale depuis début mars 

Dès l’annonce de la pénurie de gel hydro-alcoolique, nous avons immédiatement fait le choix de mettre nos lignes de production à profit pour la fabrication de gels biocides. Notre seul objectif : apporter sa contribution à la demande locale.” Ainsi, après échanges avec la préfecture de Martinique et la Collectivité territoriale de Martinique (CTM), le gel de Caraïbes Cosmétiques s’est retrouvé dans les bureaux de vote lors du premier tour (mairies de Fort-de-France, du Lamentin, de Saint-Pierre, du Marigot), dans les hôpitaux (François, Saint-Esprit), dans quelques pharmacies (Fort-de-France, Robert, François, Rocade Sud, Ducos, Saint-Esprit, Carbet, Gros-Morne, Lorrain), dans les crèches et jardins d’enfants de Fort-de-France, dans la police (DDPAF, DCRI, OCRTIS, Police Judiciaire, Direction Centrale Sécurité Publique, Office Antilles Stupéfiants), chez Digicel, à la BNP, à Unité Sud Transport.

A peine fabriqués, les stocks sont épuisés. Le laboratoire a une capacité de production de 10 000 litres par jour, permettant de livrer 6000 flacons d’un litres. Caraïbe Cosmétique propose des contenants de 60ml, 120ml, 250ml,  et est donc en capacité de fournir la Martinique, mais aussi la  Guadeloupe et la Guyane en gel hydro-alcoolique dans le cadre du dispositif de lutte contre le Covid-19. Une commande importante est d’ailleurs en cours pour le CHU de Martinique. La seul contrainte est l’alcool produit localement, élément indispensable pour la fabrication du gel. 

Ici aussi, les choses ont évolué : dans le prolongement de cette transformation de la législation, le Codérum et les producteurs de rhum de la Martinique ont désormais la possibilité de donner d’avantage de d’alcool pour la fabrication de gel.

Déploiement sur la Guadeloupe

Par ailleurs, la société Prochimie, spécialiste de produits d’entretien, a transformé une de ses lignes de production qui fournit, depuis une semaine, pour l’instant principalement aux entreprises de la grande distribution pour leurs salariés, une solution hydro-alcoolique fabriquée à partir de la formule validée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Prochimie a une capacité de production de 1500 à 2000 bidons de 500ml par jour.

Chlorex, société guadeloupéenne sœur de Prochimie, spécialisée dans fabrication de produits à base d’alcool (vinaigre, bérum…), est en train d’être mobilisée pour pouvoir mettre sa capacité de production au service des besoins de Guadeloupe “Nous sommes en contact avec la Préfecture de Guadeloupe ainsi que l’ARS et la Diectte afin qu’un dispositif identique soit déployé sur la Guadeloupe”, explique Alex Dormoy, Pdg de Chlorex et de Prochimie. Chlorex a une capacité de production plus importante : 5 000 bidons jours. Les premiers contacts laissent apparaître que les choses devraient aller vite.

Enfin en Martinique, Clément et la distillerie JM, filiales du groupe GBH, ont modifié leurs process de production de rhum pour fournir en solution hydro-alcoolique le personnel de santé, l’armée, la gendarmerie et les pompiers à partir de lundi prochain. 5000 litres seront ainsi produits.

 

Partager cet article :

Suggestion d'articles :