Coopération

Financement du développement : l’Agence française de développement se réorganise en plaques

Financement du développement : l’Agence française de développement se réorganise en plaques

Pour mieux aider les territoires d’outre-mer à s’inscrire dans leur zone géographique, l’AFD réorganise ses services en Trois océans.

Depuis 2017, l’Agence française de développement a entrepris une transformation en profondeur de son organisation pour mieux accompagner les outre-mer dans leur développement au sein de leur zone géographique. L’agence a débuté le déploiement d’une stratégie appelée des Trois océans, intégrant ainsi les territoires ultramarins dans leur bassin régional pour mieux soutenir les projets de coopération.

Ainsi, les Antilles-Guyane se retrouvent dans la “plaque” Atlantique regroupant Haïti, les Petites Antilles, Guyana, le Suriname, la République dominicaine et Saint-Pierre-et-Miquelon.

À compter du 1er septembre, cet ensemble sera doté d’un directeur régional, nouveau poste qui sera occupé par Philippe Lacognata, ancien directeur de l’Iédom en Martinique, aujourd’hui directeur général de l’Iédom à Paris. Son rôle sera de faciliter les échanges avec les instances financières et gouvernementales de ce bassin d’intervention de l’AFD et d’articuler les projets locaux, régionaux et nationaux.

La Martinique, la Guadeloupe et la Guyane demeurent dotées de directeurs propres qui continueront à chapeauter les affaires “intérieures” de chaque territoire.

Cette nouvelle organisation s’accompagne également d’un soutien renforcé des outre-mer dans la transition écologique en leur proposant des solutions sur mesure de financement et d’appui.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :