Editorial

Et pourtant la vie continue !

Et pourtant la vie continue !

Le Covid-19 a réveillé l’envie et la créativité des entrepreneurs de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique !

Dans le cadre du plan France Relance, le gouvernement a sélectionné trente-six projets d’entrepreneurs des Antilles-Guyane capables de générer de nouvelles activités dans ces territoires dès 2022 (p42). Pour faire émerger leurs projets, ils seront aidés à hauteur de 50% du montant de leurs investissements, voire à 70% pour ceux qui ont su activer le crédit d’impôt sur les outils de production. C’est déjà en soi une bonne nouvelle.

La seconde bonne nouvelle est de savoir que pour en sortir trente-six, les ministères de l’industrie et des Finances ont dû faire des choix, ce qui veut dire qu’il y avait beaucoup d’autres porteurs de projet. Parions que ceux-là ne renonceront pas : ils retravailleront leur dossier jusqu’à ce qu’il devienne acceptable pour des financiers plus classiques.

Et c’est la troisième bonne nouvelle : dans cette période pourtant incertaine, des banques locales ont été en capacité de débloquer des fonds sur des projets en quinze jours ! Cela veut dire qu’avec la concurrence et la surveillance de plus en plus étroite de leurs autorités de tutelle sur les agios et les commissions notamment, elles redeviennent des commerçantes centrées sur leur cœur de métier, à savoir financer l’économie réelle.

Aux Antilles-Guyane donc, pendant la crise sanitaire, la vie continue, partout. Les idées foisonnent, comme d’installer un réseau de tiers lieux partout en Martinique afin que chaque salarié se trouve à moins de 15 minutes d’un lieu où il pourra télétravailler à tout moment (p20) ; ou cette expérimentation d’alimentation de 48 logements par une pile à hydrogène en Guadeloupe, diminuant ainsi l’impact carbone de la production d’électricité (p21) ; ou encore la production de phycocyanine à grande échelle en Guyane, un complément alimentaire qui permet de véritablement s’attaquer à la malnutrition dans le monde (p42). Et ce ne sont là que quelques exemples.

Des managers atypiques apparaissent. Leurs caractéristiques : ils sont de tous âges, de tous genres, ils ont des envies, ils sentent les urgences et ils n’hésitent plus à renverser les tables, même celles qui semblent les mieux vissées au sol !

Il y aura donc de nouveaux business en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane en 2022. Il sera porté par des femmes et des hommes enthousiastes, aux idées et à la voix claires, déjà dans le monde d’après. Ils ont décidé d’utiliser toutes leurs capacités, de coopérer et de ne rien laisser perdre. Le savoir est une bien belle nouvelle et un très joli cadeau à ces territoires si malmenés en cette fin d’année.

A l’année prochaine.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :