Blog de Francette

Erreurs

Erreurs

Les réponses uniquement répressives et sécuritaires face au mouvement social des Gilets jaunes relèvent de graves erreurs de même nature que celles commises en 2009 outre-mer.

Le Fonds monétaire international (FMI) vient de révéler que l’endettement public et privé de 190 pays sous sa surveillance atteint 184 000 milliards de dollars en 2017, soit l’équivalent de 225% de la richesse mondiale. La dette mondiale dépasse les 86 000 $ par habitant, soit plus de deux fois et demi le revenu moyen mondial par habitant ! Cette dette était de 30 000$ par habitant en 2008. Les Etats-Unis, la Chine et le Japon représentent la moitié de la dette mondiale. D’une manière générale, les pays industrialisés sont les plus endettés. Les taux bas ont favorisé cette envolée et ont permis de maintenir artificiellement la croissance mondiale : durant ces dernières décennies, il ne semblait en effet pas concevable de ne pas faire mieux d’une année à l’autre, quitte à trafiquer tout ce qui pouvait l’être. L’addition est aujourd’hui salée pour le plus grand nombre : la remontée des taux amorcée aux Etats-Unis et en Europe laisse augurer des effets boomerangs mortifères pour les plus faibles et la classe moyenne. On est loin des bonnes résolutions du G20 d’après la crise de 2008 durant lequel les participants s’étaient engagés à ne pas laisser filer l’endettement.

Oublie des bonnes intentions

On est loin aussi des bonnes intentions affichées par le gouvernement à la suite du mouvement social de 2009 aux Antilles-Guyane : la transformation de ces territoires n’est toujours pas amorcée. Conséquence : ils se vident de leurs forces vives, flirtent avec la violence, se paupérisent. Les mêmes causes produisant les mêmes effets : depuis début décembre partout en France continentale, les ronds points sont tenus par des “gilets jaunes”. Réduire ce mouvement de fonds aux seules exactions parisiennes et ne proposer qu’une réponse répressive et sécuritaire relèvent de graves erreurs de même nature que celles commises en 2009 outre-mer. Au même moment, alors que le peuple aspire à une participation démocratique plus importante, le gouvernement veut transformer les enquêtes publiques en simple consultation électronique : cherchons l’erreur.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :