On en parle

Eoliennes/radars : l’Armée a le dernier mot

Eoliennes/radars : l’Armée a le dernier mot

La cohabitation des éoliennes avec les radars de l’armée est entrée dans une nouvelle phase.

La cohabitation des éoliennes avec les radars de l’armée est entrée dans une nouvelle phase. Ainsi, les éoliennes sont désormais proscrites dans un rayon de 5 km autour des radars, auparavant, c’était 15 km, et l’armée devra désormais donner son accord avant toute implantation jusqu’à 70 km, contre 30 km auparavant, et ce, aux motifs que les éoliennes sont de plus en plus de grande taille et que les matériaux utilisés pour leur fabrication et la rotation des pales rendent les radars aveugles sur tout ce qui se passe derrière elles. Désormais, l’idée est que si l’armée trouve un moyen, notamment avec un second radar, de supprimer cet inconvénient, le projet pourra être accordé, sinon, le parc sera refusé. L’armée se donne six mois pour étudier les dossiers. En outre, un nouvel arrêté de prescription encadrant les éoliennes est en cours de rédaction. Il devrait notamment arrêter les nouvelles règles en termes de bruit, faisant passer le niveau sonore acceptable de 35 décibels à 30 décibels.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :