On en parle

Dégradations

La Cour de cassation vient de rappeler que l’acheteur d’un bien qui subit des dégradations après la signature de la promesse de vente peut réclamer une indemnisation à l’assureur du vendeur, même si le sinistre est antérieur au transfert de propriété.

La Cour de cassation vient de rappeler que l’acheteur d’un bien qui subit des dégradations après la signature de la promesse de vente peut réclamer une indemnisation à l’assureur du vendeur, même si le sinistre est antérieur au transfert de propriété.

Partager cet article :
«
»

Suggestion d'articles :