Entreprises

Assurance crédit : Diot Crédit s’installe outre-mer

Assurance crédit : Diot Crédit s’installe outre-mer

Diot Crédit vient de lancer une filiale Diot Crédit Outre-Mer.

Diot Crédit vient de lancer une filiale outremer : Diot Crédit Outre-Mer, regroupant ses activités en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie. Ce courtier spécialisé dans l’assurance crédit propose les produits de garantie de paiement lors de transaction entre entreprises d’Euler Hermes, de la Coface, d’Atradius et de Groupama Assurance Crédit, entre autres. La société, qui a 3 Md€ d’engagements outre-mer, dont 1 Md€ aux Antilles-Guyane, a de l’ambition : accroître son activité de 20 % dans la région dans les trois ans, voire de la doubler dans dix ans. L’une des conditions pour y parvenir est que les entreprises locales soient plus transparentes sur leurs données financières, comme l’exige la loi. “La circulation de l’information financière est un moyen pour obtenir des crédits fournisseurs gratuits”, explique Philippe Puigventos, président de Diot Crédit et de Diot Crédit Outre-Mer. Il est épaulé par Damien de Gail, directeur général de Diot Outre-Mer, et Jérôme Piner, administrateur.

Diot Crédit Outre-Mer développe ses services de conseil et d’accompagnement dans trois directions : la prévention par la vérification de la solvabilité des clients ; le recouvrement par la récupération des créances en cas de problème ; l’indemnisation en cas de sinistre.

Aménagement des contrats

À l’occasion de ce lancement, Euler Hermes, le premier assureur crédit mondial, a accepté quelques aménagements à ses contrats pour l’outre-mer : jusqu’à 15 000€, les transactions seront garanties d’office, quelle que soit la qualité de la signature du débiteur. Au-delà de ce montant, une demande devra être formulée à Diot Outre-Mer qui mènera enquête et répondra en moins de 48 heures.

Le second aménagement est un allongement du délai de déclaration des sinistres, qui passe de 90 à 120 jours outre-mer, dont aux Antilles-Guyane, et ce notamment à cause des délais de transport et de stockage.

Par ailleurs, dans le cas plus spécifique de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, Diot Crédit Outre-Mer a décidé de maintenir les lignes de garantie pour les fournisseurs locaux et extralocaux, et, pour les entreprises de ces deux îles, de les aider à restocker en assouplissant les conditions, et ce durant les douze prochains mois, le temps que l’activité redémarre. “Au regard du contexte international favorable, Euler Hermes porte un œil bienveillant à la relance d’activité à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy”, poursuit Philippe Puigventos. Le garde-fou sera la transparence de la part des entreprises, notamment lors des échanges avec les analystes pour l’évaluation de leur activité.

500 clients en portefeuille

Diot Crédit Outre-Mer a 500 clients en portefeuille : de tous secteurs d’activité, ils vont de la quincaillerie réalisant 2 M€ de chiffre d’affaires au groupe familial mono ou multisite réalisant plusieurs centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires. L’entreprise emploie onze salariés, dont trois sont dédiés aux Antilles-Guyane.

Diot Crédit emploie 38 personnes et a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 11 M€, en progression de 15 % par rapport à 2015. À travers le réseau Astros, Diot Crédit est présent dans 41 pays : “Nous pouvons aider les entreprises d’outre-mer à trouver de nouveaux clients et fournisseurs partout dans le monde.” Le coût de l’assurance crédit est aux alentours de 10 % du montant garanti. Ce coût est compris dans le montant de l’assurance.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :