On en parle

Activité partielle prolongée

Activité partielle prolongée

Le ministère du Travail a renoncé à baisser en mars 2021. Ce mois d’avril reste décisif pour de nombreux secteurs.

Le ministère du Travail a renoncé à baisser en mars 2021 l’indemnisation pour l’activité partielle. Les calculs seront modifiés à compter du mois d’avril si l’évolution de la situation sanitaire le permet. Les entreprises appartenant aux secteurs les plus touchés par la crise, tels que le tourisme, la culture, le transport, le sport, l’événementiel ou les activités en dépendant continueront de bénéficier d’une prise en charge de l’activité partielle par l’État à 100 %. Pour les autres secteurs, le reste à charge pour les entreprises demeurera à 15 % en mars et les salariés en activité partielle continueront de bénéficier de 84 % de leur rémunération nette. Face à cette incertitude, début mars, le conseil des ministres a donné au gouvernement la possibilité de prolonger jusqu’au 31 décembre 2021 la modulation du taux de l’allocation et de l’indemnité d’activité partielle en fonction des secteurs d’activité et des caractéristiques des entreprises. De même, ce conseil instaure rétroactivement au 1er mars 2021 la possibilité de faire bénéficier les entreprises des secteurs les plus affectés par la crise d’une majoration du taux d’allocation d’activité partielle plus favorable si ces entreprises continuent à subir une forte baisse de chiffre d’affaires.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :