Non classé

Vivea : les Antillo-Guyanais doivent aussi payer leur cotisation

Les cotisations sont devenues obligatoires pour les adhérents du fonds d’assurance de formation des effectifs agricoles non-salariés.

Depuis 2003, date de mise en place de Vivea aux Antilles-Guyane, les adhérents bénéficiaient de programmes de formation financés par une partie de l’enveloppe budgétaire nationale, laquelle est constituée des cotisations des adhérents métropolitains et de fonds européens entre autres”, explique Jean-Jacques Loussouarn, le directeur général de Vivea, le fonds d’assurance de formation des effectifs agricoles non-salariés. En effet, la loi n’imposait pas jusqu’à présent aux adhérents des Antilles-Guyane de verser une cotisation. “La situation a changé depuis la publication du décret du 23 décembre 2006 qui fixe le montant de la contribution des chefs d’exploitation ou d’entreprises agricoles des DOM”, poursuit Jean-Jacques Loussouarn. La somme à verser sera alors de 18 € par an pour une surface inférieure à 40 ha. “La Martinique devrait ainsi contribuer à hauteur de 70 000 €, la Guadeloupe 148 000 € et la Guyane 26 000 €”, observe le directeur général. Chaque DFA pourra cependant prétendre à des programmes dont le montant dépasse celui de leur contribution : “La différence est en effet apportée par le fonds national”, souligne-t-il.
Par ailleurs, le décret stipule qu’une collecte rétroactive des cotisations 2004 et 2005 sera lancée par la CGSS pour le compte de Vivea d’ici à la fin de l’année ainsi que pour celles de l’année 2006.
Enfin, Vivea a débloqué deux enveloppes de 200 000 € chacune pour la Guadeloupe et la Martinique suite au passage de Dean afin de développer des projets spécifiques prochainement mis en place. “Ces derniers concernent des formations en matière de gestion d’entreprise (organisation, trésorerie) et de durabilité avec la mise aux normes des structures, la modification des techniques de cultures, etc”, précise Jean-Jacques Loussouarn.

Vivea : chiffres clés

– Nombre de ressortissants en Guadeloupe : 7 250
– Nombre de ressortissants en Martinique : 3 500
– Nombre de ressortissants en Guyane : 1 837
– Montant de la collecte nationale en 2008 : 24 M€ (estimation)
– Nombre de stages effectués en Guadeloupe : 50, soit 10 000 h de formation dispensées à 400 personnes
– Nombre de stages effectués en Martinique: 71 stages, soit 17 000 h de formation dispensées à 600 personnes

Les missions de Vivea

– Conforter les emplois
– Améliorer la qualité de la vie et accompagner les trajectoires professionnelles
– Accompagner l’évolution des entreprises en mutation
– Permettre de concilier projet de vie, projet d’entreprise et projet de société
– Favoriser leur implication dans les territoires

Partager cet article :

Suggestion d'articles :