Entreprises

Téléphonie mobile : Digicel veut devenir no 1 aux Antilles-Guyane

Téléphonie mobile : Digicel veut devenir no 1 aux Antilles-Guyane

Dernier opérateur à lancer la 3G+ aux Antilles-Guyane, Digicel affine ses cartes pour devenir le leader.

Dernier opérateur à lancer la 3G+ aux Antilles-Guyane, Digicel affine ses cartes pour devenir le leader.

Au départ non avoué, c’est devenu désormais un objectif affiché : Digicel veut devenir le numéro un des opérateurs mobiles aux Antilles-Guyane françaises. “C’est vrai que jusqu’à présent nous confortions notre deuxième place. Mais pour passer devant Orange, il nous manquait des moyens, notamment la 3G+. Désormais, c’est chose faite et nous entendons devenir le leader à court terme. Pour cela, nous visons un peu plus de 42 % de part de marché : aujourd’hui, nous en avons 37 % sur l’ensemble des DFA”, déclare Yann Kerebel, le directeur général de la filiale française.

Ce lancement constitue la seconde étape de la vie de l’entreprise depuis l’implantation dans la zone française des Amériques. “La première a été le rachat de Bouygues Telecom en 2006 : s’il nous a fallu quatre mois de négociation pour passer cette première, pour la mise en place de la 3G+, une année entière nous a été nécessaire, ce qui fait que nous sommes parmi les derniers opérateurs à la proposer. En revanche, nous nous sommes équipés d’antennes de dernière génération auprès du fabricant Ericsson : nous pourrons proposer la 4G sans équipements supplémentaires”, poursuit Yann Kerebel. Après Vodafone et China Telecom, Digicel est le troisième opérateur au niveau mondial à avoir ces dites antennes qui représentent un investissement de plusieurs millions d’euros.

En France, l’obligation légale est de proposer dès le lancement une couverture de 70 % de la population. “Nous couvrons 85 % de nos clients et atteindrons les 100 % en mars prochain. De plus, nos clients « carte » ont eux aussi accès à la 3G+”, ajoute le directeur général qui a choisi le sportif Usain Bolt pour illustrer sa campagne de communication et les performances de la 3G+. “Digicel sponsorise Usain Bolt depuis 2004 car il est la personne qui nous reflète parfaitement : il est caribéen et est no1 dans sa discipline. De plus, il est l’homme le plus rapide et grâce à nos nouvelles antennes, nous sommes en mesure de proposer une vitesse de connexion également plus rapide que celle de nos concurrents”, explique Sébastien Aubé, directeur marketing.

Digicel Antilles françaises et Guyane est la deuxième filiale du groupe à doter son réseau de 3G+, la première ayant été celle des Bermudes. Trinidad et Haïti réfléchissent également au lancement dans leur territoire.

Légende : “Nous pouvons dépasser Orange.” Yann Kerebel et Sébastien Aubé, dg et directeur marketing chez Digicel Antilles françaises-Guyane.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :