Blog de Francette

Rond-point

Rond-point

Coïncidence troublante : les Gilets jaunes occupent avec persistance ces lieux qui fleurent bon le gaspillage voire le détournement d’argent public.

Inlassablement, depuis dix samedis, les Gilets jaunes occupent les ronds-points de la France continentale. Quelques soient les températures, les plus hivernales ces mois de l’année, des hommes, mais surtout beaucoup de femmes, persiste à faire connaître leur mécontentement. Elles ont d’ailleurs battu le pavé seules ce dimanche, comme pour faire comprendre que si ce mouvement dure, c’est parce qu’elles sont là, sur ces ronds points. Longtemps, l’incompréhension a dominé face au choix de ce lieu d’occupation : un endroit de nulle part, de passage… qui symbolise à lui seul le gâchis des fonds publics.

Coïncidence

Selon le Centre d’études techniques de l’équipement (CETE), un rond-point coûte entre 100 000€ et 1M€. Comptez 40% pour la chaussée, 30% pour la décoration, 25% pour les trottoirs et 5% pour la signalétique. A la lecture de ces chiffres très officiels, quelque chose cloche : où sont les décorations de ces espaces qui ressemblent plutôt à des no man’s land ? Les trottoirs sont souvent inexistants… Ce sont donc ces lieux qui fleurent bon le gaspillage voire le détournement d’argent public que les Gilets jaunes occupent depuis dix semaines en y créant cabanons et feu de camps avec des pneus, autre symbole du déplacement auquel ils n’ont plus accès. Il y ait des coïncidences troublantes.

Quant au débat public, il ne prend aux Antilles-Guyane. Etats généraux, Assises des Outre-mer : nous avons sans doute déjà beaucoup parlé. Comme chez nous, les doléances remontées seront-elles tirées au sort ? Y’a comme une jurisprudence dans la méthode.

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :