Non classé

Photovoltaïque : la SMEM poursuit ses implantations

{shopref}magazine-67{/shopref}

Une première centrale intelligente.

Le Syndicat mixte d’électricité de Martinique (SMEM) vient d’inaugurer une centrale photovoltaïque de production électrique sur le toit du palais des sport de Rivière-Salée d’une nouvelle génération. Ce vingt-sixième site du Programme Eclat lancé en 2005 est en effet muni de capteurs permettant de mesurer toutes sortes de paramètres de production, de coupures et autres de manière à comprendre comment réagit la production par rapport au réseau d’EDF. “Jusqu’à présent, la production d’électricité passait par quelques centrales qui distribuaient l’énergie dans le réseau. Or, aujourd’hui, avec la multiplication des points d’entrée sur le réseau, nous sommes passés à un système d’électricité distribué alors que le réseau d’EDF n’a pas évolué. D’où la nécessité de mieux connaître comment interréagissent le réseau et la multiplicité de centrales de production”, explique Laurent Bellemarre, directeur du développement de la SMEM (notre photo). Cette question technique est d’autant cruciale que l’arrêté du 15 février dernier autorise EDF à débrancher les centrales d’une capacité supérieure à 100kWA pour toute production au-delà de 30% de leur capacité. “Nous devons nous mettre en capacité de pouvoir stocker l’énergie produite”, complète-t-il. Cette nouvelle mesure technique peut en outre remettre en cause le business-model de bien des projets. La SMEM connectera cinq autres centrales au réseau durant l’année 2010.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :