Non classé

Matériaux pour zone tropicale : devenir leader

Christian Estrosi a confirmé l’intérêt de l’État pour le pôle de compétitivité en Guadeloupe.

Le pôle de compétitivité de la Guadeloupe devrait être labellisé d’ici la fin de l’année”, a annoncé Christian Estrosi*, le ministre délégué à l’Aménagement du Territoire. Il s’agira donc de la deuxième étape de ce projet initié par la Région Guadeloupe en 2005, qui avait déjà reçu le soutien de Nicolas Sarkozy en mars dernier (voir I-E n° 33).
Le pôle “dynamisera notre tissu économique”, a déclaré à l’occasion Josette Borel-Lincertin, vice-présidente du Conseil régional, en présence du ministre. Ce pôle devrait aborder la problématique d’un territoire insulaire et tropical (voir encadré). “Nous devrions pouvoir procéder à des expérimentations décisives notamment dans le domaine de l’innovation de matériaux”, a-t-elle précisé, et d’espérer que des entreprises de dimension nationale s’impliqueront dans la démarche. Pour Christian Estrosi, ce type de projet peut faire de la Guadeloupe, et de la France, un leader dans ce domaine au niveau mondial en direction de la construction dans les zones tropicales et sensibles aux risques sismiques ou cycloniques.
La Guadeloupe sera le deuxième département d’outre-mer à être doté d’un pôle de compétitivité. Il en existe 67 dans toute la France, pour lesquels l’État consacre une enveloppe d’un milliard et demi d’euros. La Guadeloupe devrait disposer d’une enveloppe de 22 millions.

*La proposition de labellisation sera faite lors du prochain comité interministériel
ad-hoc prévu fin 2006.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :