Vision

Martinique Développement veut rendre efficace son accompagnement : une stratégie en cinq actes

Martinique Développement veut rendre efficace son accompagnement : une stratégie en cinq actes

Le satellite de la Collectivité territoriale de Martinique ne veut laisser personne au bord du chemin.

Nous voulons accompagner réellement les TPE ! Créer une entreprise en lui donnant toutes les chances d’être encore là trois ans après nécessite le respect des étapes de la création pour éviter certaines erreurs qui peuvent être fatales, surtout pour les plus petites d’entre elles” : Marinette Torpille, conseillère exécutive à la Collectivité territoriale de Martinique, présidente de Martinique Développement et d’Initiative Martinique Active, reconnaît qu’il faut encore améliorer les processus. “D’ici à fin 2019, nous allons reprendre la labellisation des cabinets-conseils qui accompagnent les créateurs d’entreprises : nous voulons qu’ils fassent davantage de conseil que de simplement monter des dossiers de financement. Ils doivent pouvoir réaliser, voire expertiser, une étude de marché, le produit ou le service proposé par la future entreprise, questionner l’exploitation, les fournisseurs, etc. En résumé, voir si l’idée de départ va trouver son marché.” La présidente déclare qu’elle sera également plus attentive aux prix des prestations, qui ont tendance à s’envoler…

Martinique Développement a également mis en place les Ateliers de l’accompagnement : “Les futurs et jeunes chefs d’entreprise peuvent y apprendre comment calculer leurs prix de revient, leurs prix de vente, la TVA, les obligations administratives, la paie, etc., tous ces fondamentaux qu’il faut maîtriser pour donner aux entreprises la chance de perdurer.

Développer un réseau

Par ailleurs, Martinique Développement a été lauréate de l’appel à projets de l’Agence France Entreprise/Bpifrance fin 2018 pour la création avant 2020 d’un écosystème économique favorable à l’entreprise. “Nous sommes en train de finaliser la création d’un réseau d’acteurs publics, semi-publics et privés engagés dans l’accompagnement des entreprises. S’y retrouvent aujourd’hui les chambres consulaires, les EPCI, l’État, la collectivité territoriale, Initiative Martinique, la boutique de gestion, le réseau Entreprendre, la Technopole… L’objectif est double : le premier est de rendre visible ce réseau pour les entrepreneurs et le grand public, afin qu’ils sachent qui fait quoi en matière d’accompagnement des entreprises en Martinique ; le second est que chaque membre du réseau se connaisse bien et soit en mesure de devenir une porte capable d’orienter de la manière la plus efficace les porteurs de projet.” La plate-forme devrait être opérationnelle fin 2019.

Pass Gagnant pour TPE

Le quatrième outil pour accompagner les TPE est la création du Pass Gagnant compta. “Il est destiné aux entreprises qui n’ont pas d’expert-comptable. En partenariat avec l’ordre des experts-comptables avec lequel nous avons signé un partenariat pour trois ans, l’objectif est de sortir le bilan et le compte de résultat pour les entreprises adhérentes au groupement d’employeurs Pass Gagnant en cours de création.” Martinique Développement l’a créé avec Initiative Martinique Active et la Chambre des métiers. Chaque entreprise intègre donc le groupement et peut bénéficier de la numérisation et de la saisie des écritures comptables. “La révision se fera par un expert-comptable pour 800€. Martinique Développement prendra en charge 600€ la première année, 400€ la seconde et 200€ la troisième année”, détaille Marinette Torpille. Cinq experts-comptables ont d’ores et déjà intégré le dispositif.

Quarante entreprises ont adhéré au groupement d’employeurs, ce qui a permis de créer un emploi à temps plein et un à mi-temps : “Nous avons estimé que 30 entreprises adhérentes sont nécessaires pour la création d’un poste à temps plein”, précise-t-elle. Martinique Développement fait en outre un point d’activité gratuit avec les entreprises suivies.

Le cinquième axe de travail de Martinique Développement est de développer un réseau de Boutique Péyi. “Avec la CPME, nous sommes en train de regrouper et de structurer des supérettes de quartier autour de trois points : des achats groupés, l’obtention de meilleurs délais de paiement et la diversification de l’activité”, explique-t-elle. Pour les achats groupés, l’objectif est de mutualiser les quantités afin d’obtenir des tarifs négociés avec tous les grossistes de la place. Quant aux délais de paiement, aujourd’hui, les petites boutiques sont obligées de payer cash leurs achats. L’objectif est d’obtenir un délai de paiement de 15 jours. Enfin, la diversification envisagée est de transformer ces petites boutiques de quartier en points relais pour La Poste. “Nous sommes au début du processus. Dix boutiques se sont montrées intéressées : notre objectif est de regrouper 100 boutiques sur les 300 recensées en Martinique.” Le groupement est en cours de création et devrait être opérationnel en 2020.

Initiative Martinique active : la relance

En 2018, Initiative Martinique Active a accompagné 122 entreprises, soit l’équivalent de 277 emplois directs créés ou maintenus. Ce réseau de financement de TPE a investi 1,7 M€ en prêts d’honneur uniquement sur ses fonds propres. Depuis trois ans, Initiative Martinique Active ne reçoit pas de dotation régionale. Conséquence : les sommes maximales prêtées sont passées de 50 000€ à 25 000€. La situation devrait s’améliorer : la collectivité territoriale devrait lancer l’appel à projets pour les dotations des réseaux d’accompagnement durant ce mois de septembre pour un versement au plus tard en novembre.

En 2018, Initiative Martinique Active a donc permis la mobilisation de 2,8 M€ de prêts bancaires. Par ailleurs, le réseau rassemble désormais 55 bénévoles autour de lui et sept parrainages d’entreprises sont en cours.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :