Entreprises

Les indicateurs scientifiques de mesure du sol d’Elodie Brunstein

Les indicateurs scientifiques de mesure du sol d’Elodie Brunstein

Pour aider à installer une politique de gestion durable des sols

Pour aider à installer une politique de gestion durable des sols

Solicaz est une entreprise guyanaise spécialisée dans l’évaluation de la qualité biologique des sols et de leur rôle sur le plan écosystémique. “Nous avons ainsi mis au point des outils permettant d’évaluer de façon intégrée les services rendus par les sols dans les écosystèmes naturels, d’estimer l’altération de ces services dans les systèmes modifiés, de chiffrer la perte de service, de proposer des restaurations du sol par des actions d’ingénierie écologique”, explique Élodie Brunstein installée en Guyane depuis sept ans et directrice de la société créée en 2009. “Nous proposons ainsi aux collectivités, institutions publiques et aux particuliers, notamment les agriculteurs, des indicateurs de mesure que nous interprétons par la suite afin de les aider dans leur prise de décision”, poursuit-elle.

Eurêka, j’ai trouvé !

“Solicaz est née à l’issue de dix années de recherches sur ce thème. Durant cette période, nous avons mis en place ces indicateurs de mesure et avons décidé de créer une entreprise pour les mettre en application”, explique Élodie Brunstein tout en rappelant que le sol est une ressource naturelle et que son utilisation durable est nécessaire. “La qualité d’un sol assure en effet le maintien des services des écosystèmes. L’objectif aujourd’hui est de faire que chacun, que ce soit les collectivités ou les particuliers, soit être capable d’optimiser l’ensemble des fonctions des sols pour répondre aux services attendus aux plans écologique, économique et social”, poursuit-elle.

Se développer en Guyane avant de se lancer à l’export

Solicaz est la seule entreprise en France à proposer pour l’instant ce type de prestations. Son objectif est d’aider les aménageurs et utilisateurs du sol à “mener une politique encadrant des usages raisonnés des ressources en sol. Par exemple, aujourd’hui, nous sommes en train d’étudier si la revégétalisation des sols conduite par les entreprises minières, est efficace. Certes l’action est bonne mais il s’agit de voir si elle est efficace”, déclare Élodie Brunstein qui conduit un autre programme de recherches qui pourrait intéresser les Antilles : l’impact des pesticides dans le sol et des techniques alternatives sur la fertilisation des terres. “Nous travaillons en effet avec l’Université des Antilles et de la Guyane et notre ambition, à long terme, est de vendre nos prestations à l’international car nos indicateurs peuvent être utilisés partout dans le monde. Nous avons des contacts avec le Brésil mais, pour l’instant, nous souhaitons bien nous développer en Guyane avant de nous lancer dans une démarche export”, confie la directrice qui est épaulée par une chargée scientifique, Anne-Marie Domenach, jeune retraitée du CNRS désireuse de poursuivre les études. Solicaz est hébergée par Guyane Technopole et bénéficie de conventions avec les organismes de recherche permettant d’utiliser les plate-formes de l’UMR Ecofog à Kourou qui regroupe des moyens de l’ENGREF, école interne d’Agroparistech, de l’INRA et du CIRAD, du CNRS et de l’Université des Antilles et de la Guyane.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :