Non classé

La note du Médef

{shopref}magazine-30{/shopref} L’Ude-Médef  souhaite une vision commune.

L’UDE-Médef confirme son engagement aux côtés de la Région pour la réussite du Schéma régional de développement économique.

“Substituons la logique d’affrontement à une logique d’écoute, de solidarité, de coopération et de construction”, a souhaité Christian Viviès, président de l’Union des entreprises de Guadeloupe-Medef (UDE-Medef) lors de son assemblée générale. L’UDE-Medef veut en effet pleinement participer à la construction du Schéma régional de développement économique souhaité par la Région et en cours de réflexion.
Pour ce faire, Christian Viviès a remis au président Lurel une note d’orientation, sorte de Pacte de développement, pour inscrire la Guadeloupe dans un développement durable. “Notre conviction est que si nous parvenons à définir un projet précis avec des objectifs précis et des moyens appropriés et si nous parvenons à fédérer toutes les énergies de l’État, des collectivités locales, des acteurs sociaux et économiques, alors tout deviendra possible, notamment de ramener le taux de chômage à 15 % dans quinze ans”, a-t-il expliqué.
Selon l’union patronale, les efforts devraient être concentrés sur des activités stratégiques (tourisme, agriculture, technologies de l’information, énergies renouvelables…), accompagnées de mesures pour une meilleure gestion du foncier, une politique équilibrée de l’aménagement du territoire, des incitations fiscales notamment pour développer l’innovation, la recherche dans le département, etc.
Le président du conseil régional, Victorin Lurel, présent pour l’occasion, tout en saluant les nombreux échanges et actions déjà entreprises conjointement par la collectivité régionale et l’UDE-Medef, attend encore plus d’actes de la part de l’union patronale. Il reconnaît cependant que le développement des affaires ne peut se faire que dans un environnement politique et juridique stable.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :