Non classé

La Dominique recherche des partenaires

La Dominique recherche des partenaires

La Dominique veut construire une coopération active avec la Guadeloupe et la Martinique.

La Dominique a un besoin urgent de lancer une coopération économique active avec ses voisins immédiats que sont la Martinique et la Guadeloupe. Pour ce faire, une délégation de son agence de développement Invest Dominica vient de faire un déplacement afin de rencontrer l’ensemble des acteurs économiques des deux îles. L’objectif est de faire passer le message que ce territoire lourdement touché par le cyclone Maria, voilà deux ans, a besoin de toutes les coopérations, aussi bien au niveau de l’État que pour les entreprises et associations, de la plus grande à la plus petite.

La Dominique a en effet estimé que le cyclone Maria lui a coûté l’équivalent de 226 % de son produit intérieur brut (PIB). La première étape a été la remise à plat des normes de construction afin que les bâtiments soient moins sensibles aux aléas climatiques. Un guide des process de reconstruction est disponible depuis février 2018. La seconde étape a été de définir une stratégie afin que l’île soit climato-résiliente. Ainsi, un programme Climate Resilience Execution Agency for Dominica a été lancé en décembre 2018 avec l’aide de la Grande-Bretagne notamment (IE mai 2019).

En matière de business, la Dominique se déclare particulièrement ouverte pour tous les échanges en ce qui concerne le tourisme, l’agrotransformation (sauces pimentées, boissons, savons…) en utilisant le maximum de matières premières locales. D’une manière plus large, l’île est également à la recherche de fournitures, voire d’achats groupés, de produits industriels tels les préformes pour les bouteilles, les étiquettes, ou des services (essais en laboratoires…).

Pour que ces demandes aient une transcription réelle, la Dominique veut bâtir une relation de confiance avec les acteurs de la Martinique et de la Guadeloupe en mettant en avant les points de convergence. Les décideurs de l’île ont en effet intégré le fait que leur marché est trop étroit et qu’il vaut mieux travailler ensemble avec ses voisins, voire transcender les nationalismes, pour avoir le plus de chances de s’en sortir. Un discours valable en Martinique comme en Guadeloupe.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :