Entreprises

Guyane : Tullow Oil a débuté le forage à 150 km des côtes de Cayenne

Guyane : Tullow Oil a débuté le forage à 150 km des côtes de Cayenne

Grâce à un investissement de 120M$, nous allons creuser un puis jusqu’à 6 000m de profondeur afin d’évaluer la présence d’hydrocarbure ou de gaz », explique Joachim Vogt (notre photo), responsable régional de Tullow Oil, compagnie britannique basée à Londres qui s’occupe de prospection et d’exploitation de gisements pétroliers et gaziers dans le monde.

« Grâce à un investissement de 120M$, nous allons creuser un puis jusqu’à 6 000m de profondeur afin d’évaluer la présence d’hydrocarbure ou de gaz« , explique Joachim Vogt (notre photo), responsable régional de Tullow Oil, compagnie britannique basée à Londres qui s’occupe de prospection et d’exploitation de gisements pétroliers et gaziers dans le monde.

31 ans après les premiers forages

Ce forage intervient trente-et-un ans après les premiers tests effectués au large de la Guyane : « Une équipe de 120 personnes travaillent sur la plate-forme de forage louée à la société Ensco, assistée au sol d’une seconde de quinze experts du consortium constitué d’Harmann Petroleum France, filiale de Tullow Oil, de Total, de Shell et de Northerm Petroléum qui suivent quotidiennement l’avancée des travaux afin de faire converger leurs extrapolations techniques« , poursuit-il.

Ce chantier est également quotidiennement suivi par les services de l’Etat : « Pour débuter le forage, nous avons dû lever un certain nombre d’hypothèques en matière de sécurité de la population et de respect de l’environnement. Depuis, tous les jours, nous effectuons un rapport quotidien à la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) et nous nous rencontrons toutes les semaines pour répondre aux questions soulevées par ces rapports« , explique-t-il.

Résultats incertains

Les résultats de cette phase exploratoire ne sont pas certains : « Nous avons une chance sur cinq de trouver quelque chose. A la fin de ce forage, nous fermerons ce puits et en fonction des résultats, nous procéderons à de nouvelles lectures systémiques de l’environnement qui détermineront si nous poursuivrons le forage dans une zone voisine.« 

En cas de sondage positif laissant apparaître des perspectives d’exploitation, des discussions s’engageront dès juillet prochain avec les élus guyanais sur les retombées financières de cette opération pour la Guyane

Partager cet article :
«

Suggestion d'articles :