Transport

Gat Caraïbes veut fédérer les entreprises de transport et de logistique

Ce nouveau cluster ambitionne d’aider à la clarification du Marché unique antillais et de créer des connections avec la Caraïbe et l’Amérique latine.

Ce nouveau cluster ambitionne d’aider à la clarification du Marché unique antillais et de créer des connections avec la Caraïbe et l’Amérique latine.

“C’est sous l’impulsion des transporteurs inter-îles que nous avons réfléchi à la mise en place d’un cluster tourné vers le transport et la logistique avec comme objectif de fluidifier les échanges, déjà entre nos territoires, puis au-delà”, explique Sandra Casanova, présidente du cluster Gat Caraïbes. Ce groupement d’entreprises gravitant dans le secteur maritime (1) en Martinique est né en décembre 2012. Son ambition est de fédérer pour développer la recherche, la formation et les actions collectives pour développer une industrie logistique intermodale associant le transport terrestre, maritime et aérien.

“En 2013, nous avons projeté de développer des solutions TIC pour permettre aux opérateurs de faire connaître leurs offres et leurs besoins, pour améliorer leurs performances comme par exemple la géolocalisation, l’information fret,…, de travailler sur l’intermodalité et le développement de l’innovation sociale pour prévenir les conflits sur les plates-formes portuaires”, explique Sandra Casanova.

Pour que les acteurs travaillent ensemble, GAT Caraïbe a initié des ateliers collaboratifs. Le premier a porté sur la mise en place du Grand port maritime de la Martinique : “Nous devons comprendre cette nouvelle organisation et ses objectifs afin que les actions des opérateurs soient complémentaires”, poursuit-elle. l’objectif du cluster est clairement de dégager des pistes de développement. “Il s’agit de concevoir, de modéliser et de diffuser des solutions du futur pour le transport et la logistique. Pour nous, le secteur doit s’industrialiser si nous voulons devenir un acteur majeur des filières logistiques et de transport et capter des flux internationaux qui vont forcément augmenter dans notre région du fait de l’ouverture d’un nouveau jeu d’écluses dans le canal du Panama”.

Gat Caraïbe qui est membre de France Cluster et est en cours d’adhésion à un cluster brésilien souhaite également travailler avec l’Union maritime et portuaire de la Guadeloupe afin de parvenir à une harmonisation des pratiques et des coûts au sein du Marché unique antillais. Le cluster Gat Caraïbes a recruté une chargé de mission pour permettre une avancée des travaux.  F.R.

(1) Quelques entreprises et organisation adhérentes : Mastock, Géodys, Soréidom, AMPI, Medef, CMA/CGM, CCEF…

Partager cet article :

Suggestion d'articles :