Entreprises

Export : le challenge de Cuisine Soleil

Export : le challenge de Cuisine Soleil

La poissonnerie industrielle guyanaise Cuisine Soleil commercialise ses produits salés et fumés aux Antilles.

La poissonnerie industrielle guyanaise Cuisine Soleil commercialise ses produits salés et fumés aux Antilles. Cuisine Soleil, spécialiste de la transformation de produits de la mer, a relevé en 2009 le défi de l’export vers les Antilles où ses poissons fumés et salés ont bien été reçus. Cependant, “s’engager dans l’aventure de l’exportation en Guyane, c’est aussi être confronté à une réalité guyanaise peu favorable aux PME“, déplore Sébastien Mormont, directeur de Cuisine Soleil. “Du fait de l’étroitesse du marché local, l’export nous est rapidement apparu comme une évidence. Nous avons donc mené un certain nombre d’études de marché et de campagnes de prospection pour enfin parvenir à signer des partenariats sur la Martinique et la Guadeloupe avec entre autres, Carrefour Baie-Mahault. Cependant, le coût du transport est tout aussi rapidement apparu comme un frein à notre développement hors des frontières guyanaises. A titre d’exemple, un produit coûtant 5e au départ de Cayenne, peut rapidement voir son prix à l’arrivée multiplié par deux du fait des frais de transport !“, poursuit Sébastien Mormont.

Une aide à l’export pour la filière pêche est prévue par le Programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité des départements français d’Outre-mer (POSEIDOM), mais jusqu’à l’élargissement de ce texte aux produits issus de la seconde transformation et à certains sous produits, les entreprises telles que Cuisine Soleil ne seront pas considérées comme éligibles.

Stratégie export

Malgré ces obstacles, nous ne nous décourageons pas et nous tentons de mettre en place une stratégie commerciale qui nous permettrait de pallier ces coûts. Nous avons donc engagé des négociations avec les compagnies aériennes bien entendu, mais avec l’aide de Guyane Technopole, nous somme également en train de faire homologuer nos produits afin qu’ils bénéficient de l’étiquetage produit biologique. Enfin, nous participons à l’homologation de certains bois de Guyane afin que nous ne soyons plus contraint d’importer cette matière première d’Europe pour le fumage de nos poissons.

Partager cet article :

Suggestion d'articles :